Covid-19 : le président du conseil scientifique révèle que "le vaccin protège assez peu contre l'infection"

Invité de Nicolas Demorand et de Léa Salamé dans la matinale de France Inter mercredi 17 novembre 2021, le président du conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, s’est confié au sujet de l’efficacité des vaccins sur la transmission du Covid-19.

Restez informée

Depuis maintenant quelques semaines, l’épidémie de coronavirus est repartie à la hausse en Europe. Bien que la France ne fasse pas exception face à l’augmentation du taux d’incidence de la Covid-19 au sein de sa population, cette dernière est toutefois moins marquée que dans certains autres pays. La principale explication concernant cette hausse plus relative des nouveaux cas dans l’hexagone s’explique en grande partie par le taux très élevée de personnes vaccinées sur le territoire Français. Pour mémoire, plus de 51 millions de personnes éligibles à la vaccination ont reçu au moins une dose de vaccin en France.

Par ailleurs, le gouvernement a décidé d’accélérer la campagne de rappel chez les personnes les plus fragiles. Ainsi, lors de son allocution présidentielle du mardi 9 novembre 2021, Emmanuel Macron a annoncé que les personnes âgées de plus de 65 ans devront recevoir une 3ème dose de vaccin afin de conserver leur pass sanitaire. Cependant, si les vaccins anti-covid permettent d’éviter les formes graves de maladie, et par conséquent de réduire sensiblement le nombre de patients admis à l’hôpital, ils n’empêchent pas d’être infectés. Invité par Léa Salamé et Nicolas Demorand dans la matinale de France Inter mercredi 17 novembre 2021, le président du conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a été interrogée au sujet de l’efficacité de la campagne vaccinale contre le coronavirus en France.

Jean-François Delfraissy : « Dans cette pandémie, la médecine doit avoir une grande humilité »

« C’est extraordinaire qu’on ait eu ces vaccins si vite, faut le redire. Deuxièmement, ces vaccins protègent de façon très forte contre la survenue de formes sévères et de formes graves« , a indiqué le professeur de médecine, qui a par ailleurs décrit la campagne vaccinale française comme étant un « succès« . Cependant, Jean-François Delfraissy a ensuite nuancé ses propos, en révélant que les vaccins protègent « assez peu ou mal contre l’infection et la transmission« . « Alors, je sais que c’est difficile à comprendre pour le public, c’est difficile à comprendre pour les médecins parce que d’habitude un vaccin protège contre l’infection. Dans cette pandémie, la médecine doit avoir une grande humilité« , a ajouté le président du conseil scientifique.

Source: Lire L’Article Complet