Crêpage de chignon : Miss Sri Lanka blessée à la tête pendant la cérémonie

Ce dimanche 4 avril, a eu lieu l’élection de Miss Sri Lanka. Après avoir été annoncée gagnante, Pushpika De Silva aurait été blessée après s’être fait arracher la couronne de la tête. En cause ? La candidate en question serait divorcée, ce qui n’a pas plu aux organisateurs du concours de beauté…

C’est un rêve qui a viré au cauchemar. Ce dimanche 4 avril, a eu lieu l’élection de Miss Sri Lanka. Alors qu’elle pensait avoir remporté le concours de beauté, Pushpika De Silva s’est finalement fait retirer la couronne de sa tête en pleine cérémonie, comme l’ont rapporté nos confrères belges de 7 sur 7. La raison ? La jeune femme de 31 ans serait divorcée, “ce qui est contraire aux règles de l’élection.” Suite à cet incident, “qui ne s’était jamais produit auparavant dans le monde des Miss”, la candidate a affirmé être blessée à la tête, précisant avoir subi un traumatisme crânien.

Comme les internautes ont pu le voir sur les images diffusées à la télévision nationale, c’est l’actuelle Miss World, Caroline Jurie, qui a prévenu le public que la candidate ne pouvait gagner la couronne étant donné qu’elle était divorcée. “Il existe une règle qui autorise les femmes à être mariées mais pas divorcées… Alors je prends des mesures pour que la couronne revienne à la première dauphine“, a indiqué la jeune femme de 28 ans, qui s’est ensuite dirigée vers Pushpika De Silva – qui portait déjà sa couronne, son écharpe et tenait un bouquet de fleurs à la main – pour lui retirer la dite couronne. Selon les informations relayées par 7 sur 7, les deux candidates se seraient ensuite battues en coulisses.

https://www.instagram.com/p/CNWNQTZhlE2/

A post shared by Pushpika De Silva🔥MissWorldSL👸 (@pushpika_desilva)

Miss Sri Lanka a pris “les mesures juridiques nécessaires”

Suite à cet incident, la principale intéressée a fait savoir qu’elle avait dû se rendre à l’hôpital, en raison d’une blessure à la tête survenue lors de son découronnement. Sur sa page Facebook, la candidate déchue a assuré qu’elle était séparée mais pas divorcée : “Vivre séparément et être divorcée sont deux choses complètement distinctes”, a écrit Pushpika De Silva. “Je suis toujours une femme non divorcée. Une vraie reine n’est pas une femme qui arrache la couronne d’une autre femme, mais une femme qui pose secrètement la couronne d’une autre femme!”

La jeune femme a fait savoir qu’elle avait “pris les mesures juridiques nécessaires contre l’injustice et l’humiliation qui m’ont été infligées pendant l’événement.” De son côté, l’organisation Miss World a annoncé avoir ouvert une enquête à ce sujet.” Depuis ce scandale, les organisateurs ont confirmé que la candidate n’était pas officiellement divorcée et ont finalement remis le titre Miss World Sri Lanka à Pushpika De Silva.

Crédits photos : Instagram/Pushpika De Silva

Autour de

Source: Lire L’Article Complet