Delphine Jubillar enfin retrouvée ? Pourquoi cette semaine s’annonce décisive

Après bientôt 10 mois de recherche, Delphine Jubillar reste portée disparue. Mais cette semaine pourrait être décisive, entre la nouvelle audition de son mari Cédric Jubillar et de nouvelles fouilles organisées par les enquêteurs…

Le mystère Delphine Jubillar va-t-il être enfin résolu ? Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre à Cagnac-les-Mines (Tarn), l’infirmière n’a toujours pas donné signe de vie. Ses proches peuvent toutefois espérer que l’affaire avance cette semaine : son mari Cédric Jubillar, qui continue de clamer son innocence depuis sa prison, doit en effet être entendu par deux juges d’instruction toulousaines, vendredi 15 octobre.

Le peintre plaquiste, mis en examen pour « pour meurtre par conjoint », devra s’expliquer sur plusieurs éléments troublants : pourquoi son téléphone a-t-il été éteint pendant plusieurs heures la nuit de la disparition ? Pourquoi s’est-il connecté sur un site de rencontres ? Pourquoi affirme-t-il que son épouse est sortie promener les chiens alors que plusieurs sources affirment que ce n’était pas dans son habitude ? À quelques jours de l’interrogatoire, le suspect serait toutefois « serein«  selon son avocat. « À l’issue, nous redéposerons une demande de remise en liberté car cet homme est innocent« , a affirmé Alexandre Martin selon Le Dauphiné libéré.

Un lavoir intrigue les enquêteurs de l’affaire Jubillar

Les espoirs reposent également sur les nouvelles fouilles organisées depuis la semaine dernière. Des gendarmes spécialistes de spéléologie sont venus aider les enquêteurs, qui envisageraient l’hypothèse que Cédric Jubillar ait pu prendre la voiture pour aller cacher le corps de son épouse. Ils se concentrent désormais sur un ancien lavoir à charbon de Blaye-les-Mines, à 7 kilomètres du domicile du couple. Une friche industrielle laissée à l’abandon depuis sa fermeture, dans les années 90, et un immense bâtiment de 7 étages. Emblématique du bassin minier et très difficile d’accès, l’endroit est surtout prisé des squatteurs. Et il pourrait bien être idéal pour cacher un corps ou des indices.

Crédits photos : Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet