Delphine Jubillar : le message bouleversant de ses enfants un an après sa disparition

Cela fait bientôt un an que la police mène l’enquête pour tenter de résoudre l’affaire de la disparition de Delphine Jubillar. Lundi 15 novembre, un rassemblement a été organisé pour rendre hommage à l’infirmière disparue, qui aurait dû fêter ses 34 ans.

Presque un an après sa disparition, l’affaire n’a pas encore été résolue. Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre, Delphine Jubillar n’a jamais été retrouvée. Si tout laisse à penser qu’un crime a été commis à son encontre, les enquêteurs piétinent et espèrent que le principal suspect, son mari Cédric Jubillar, en détention provisoire depuis quatre mois, passe aux aveux. Cependant, il continue à clamer son innocence. Mais les proches de Delphine Jubillar ne lâchent rien. Ils ont organisé le soir du 15 novembre un rassemblement pour célébrer l’anniversaire de la jeune femme, qui aurait dû avoir 34 ans ce jour-là.

Durant cet hommage nocturne, des fleurs et des mots ont été déposés devant le domicile du couple Jubillar, à Cagnac-les-Mines (Tarn). Les enfants de l’infirmière disparue, âgés de 2 et 7 ans, ont inscrit une petite phrase, partageant leur tristesse. « Maman, on t’aime, tu nous manques. Joyeux anniversaire. » Les enfants du couple ont été placés chez leur tante depuis l’incarcération de leur père le 18 juin 2021, pendant au moins un an. Une décision de justice qui pourra être renouvelée, a expliqué Femme Actuelle. L’un des frères de Delphine va également pouvoir s’occuper de ses neveux puisqu’il a obtenu leur garde pour un week-end par mois, tout comme la mère de Cédric Jubillar qui peut les recevoir chez elle un week-end sur deux.

L’éducation des enfants pointée du doigt

Lors de son audience face aux juges d’instruction le 15 octobre dernier, Cédric Jubillar a évoqué l’éducation de ses enfants, notamment du plus âgé, dénonçant le comportement de sa femme qui « ne faisait rien« , selon lui. « J’étais le seul à m’occuper de l’éducation (…), parce que Delphine ne faisait rien, elle ne faisait que le laisser devant la télé« , avait-il expliqué. De son côté, Cédric Jubillar aurait été violent avec le plus grand des deux enfants. Mais pour celui soupçonné de meurtre aggravé sur Delphine Jubillar, il n’était pas un « enfant maltraité« . Pour le moment, l’enquête est toujours en cours et Cédric Jubillar est toujours présumé innocent.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet