Didier Deschamps pas friand des récompenses : “La gloriole, très peu pour moi”

À quelques semaines de la Coupe du monde de Football au Qatar, Didier Deschamps répond aux questions de jeunes joueurs. Dans les colonnes du Parisien, de ce jeudi 17 novembre, il revient sur son parcours sur le terrain et d’entraîneur assurant ne pas être attiré par la « gloriole ».

« J’ai fait de ma passion mon métier ». Joueur puis entraîneur, Didier Deschamps se prépare à disputer la Coupe du Monde au Qatar. À quelques semaines de la compétition très controversée, le sélectionneur de l’équipe de France se livre dans Le Parisien, de ce jeudi 17 novembre, sur son parcours et ses ambitions. Répondant aux questions de jeunes joueurs, âgés de 16 à 18 ans, le père de famille de 54 ans assure que de toutes les vies qu’il a eues, « la plus belle » est celle vécue sur le terrain avec ses coéquipiers : « Quand tu es joueur, tu es acteur. On peut avoir des moments difficiles, mais tu es sur le terrain ».

Vivant « très bien » sa « deuxième vie d’entraîneur ou de sélectionneur », il reconnaît « vivre à travers les joueurs ». Sacré champion du monde en 1998, sa réussite passe désormais par celle de ses joueurs. Alors à la question : « N’êtes-vous pas déçu de ne pas être représenté en tant que légende sur Fifa 23 ou comme entraîneur ? », il répond : « La gloriole très peu pour moi ».

>> PHOTOS – 20 ans après la Coupe de monde 98, Didier Deschamps très ému aux côtés de sa femme Claude et de leur fils Dylan

Didier Deschamps prêt à prendre sa retraite ?

Avant d’ajouter : « Avoir ma statue, mon nom au fronton d’un stade… Peu importe. J’ai reçu tellement de demandes en ce sens. Au final, j’en ai un chez moi, au Pays basque, et un autre dans les Alpes-Maritimes, où je réside ». Quant à son avenir en équipe de France, la Coupe du monde au Qatar pourrait ne pas être sa « dernière compétition » avec les Bleus.

« Cela fait un peu plus de dix ans que je suis en poste. Mon énergie n’est jamais focalisée une demi-seconde sur : ‘Ah peut-être qu’après…’. Non, il n’y a pas d’inquiétudes ou de pensées négatives par rapport à ça », explique Didier Deschamps rappelant que la décision de jouer le prochain mondial au Qatar a été prise « Il y a plus de dix ans ». « On n’a pas les yeux et les oreilles fermés. Évidemment qu’on est vigilants à nos niveaux sur ce qui peut se passer », promet l’entraîneur français.

Crédits photos : JB Autissier / Panoramic / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Didier Deschamps

Autour de

Source: Lire L’Article Complet