Didier Raoult tacle Olivier Véran sur la gestion des tests de dépistage

Invité à s’exprimer sur CNews lundi 14 septembre 2020 à propos de la gestion des tests de dépistage du gouvernement, le professeur Didier Raoult s’est montré critique à l’égard du gouvernement, et plus particulièrement du ministre de la Santé Olivier Véran.

Restez informée

Didier Raoult, seul contre tous ? C’est du moins la posture que semble prendre le célèbre spécialiste français des maladies infectieuses que la tristement célèbre crise sanitaire de la Covid-19 a fait connaître au grand public. Le professeur de microbiologie, aussi connu pour ses nombreux travaux de recherches que pour ses déclarations controversées – et parfois erronées – sur la pandémie n’hésite pas à critiquer les mesures de ses confrères et consoeurs. Il n’hésite pas non plus à tacler les journalistes – y compris ceux qui lui donnent la parole – et encore moins le gouvernement. Invité à s’exprimer sur CNews lundi 14 septembre 2020, Didier Raoult n’a pas mâché ses mots en évoquant la stratégie de dépistage dudit gouvernement. Interrogé par Laurence Ferrari sur la gestion des tests de dépistage, selon lui très bien organisée, au sein de l’IHU – Méditerranée Infection, Didier Raoult critique ainsi ouvertement le ministre de la Santé Olivier Véran. “Il devrait y avoir des observateurs du gouvernement pour voir comment on arrive à gérer ça et pour voir si on arrive à le généraliser”, commence le professeur, avant d’ajouter : “Nous ici, ça fonctionne bien parce que l’on s’en occupe. Moi, je regrette que le ministre de la Santé ne soit pas venu voir comment ça marchait ici, comme ça il aurait pu prendre des décisions […] de faire du transfert de savoir d’ici à ailleurs plutôt que de nous traiter comme de vilains petits canards.”

Des piques mutuelles par médias interposés

Quelques jours plus tôt, c’est le ministre de l a Santé lui-même qui lâchait un petit tacle à Didier Raoult devant les caméras de BFMTV, face à Ruth Elkrief le 5 septembre. “Il y a des choses sur lesquelles nous sommes d’accord”, avouait celui qui a succédé à Agnès Buzyn. “Il a été très débrouillard dans la capacité à développer des tests […] Mais le professeur Raoult a aussi dit des trucs qui étaient faux et qui ont pu semer du trouble ! Il a dit qu’il n’y aurait pas de deuxième vague après il a dit qu’elle viendrait de la Nouvelle-Zélande, après il a dit que le virus mourrait pendant l’été… Manifestement, non ! Je lui dis attention. C’est surtout ça le gros point de divergence entre nous. Didier Raoult reste toutefois largement soutenu par une frange des Français, dont les antisystèmes. Ainsi, selon une étude de la fondation Jean-Jaurès au sujet des anti-masques, menée par Antoine Bristielle (professeur agrégé en sciences politiques) etpubliée lundi 7 septembre 2020, 87% des anti-masques soutiennent corps et âme celui qui, en pleine pandémie, proposait de soigner le coronavirus avec un traitement à base d’hydroxychloroquine.

A lire aussi : “Le masque, c’est un rituel des pédo-sataniques” : cette vidéo hallucinante d’un médecin qui fait le buzz

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet