Disparition de Delphine Jubillar : après la couette, une nouvelle expertise demandée par les enquêteurs

Ce lundi 10 janvier, « Le Parisien » a dévoilé qu’une nouvelle expertise avait été demandée par les enquêteurs dans l’affaire de la disparition de Delphine Jubillar, suite à l’apparition de nouveaux éléments.

Il y a quelques jours, nous apprenions que la fameuse couette dans laquelle Delphine Jubillar avait l’habitude de dormir avant sa disparition n’était en fait pas dans la machine à laver le matin de sa disparition le 16 décembre 2020. Un élément qui aurait pu, jusqu’ici, incriminer son mari, Cédric Jubillar, suspect mis en examen et incarcéré depuis le mois de juin 2021, mais qui pourrait désormais faire avancer le dossier en sa faveur. Cependant, un autre détail du même acabit a poussé magistrats et enquêteurs à demander une nouvelle expertise, a révélé ce lundi 10 janvier Le Parisien. Selon le quotidien, « une housse de couette blanche à rayures bleues » était quant à elle « bel et bien étendue sur un séchoir dans le coin salle à manger ce 16 décembre à la mi-journée« .

S’il n’a peut-être pas lavé la couette de sa femme, Cédric Jubillar aurait-il lancé la machine puis mis à sécher cette housse de couette le matin de la disparition Delphine ? Le père de deux enfants avait affirmé que non, « parce que ça ne me parle pas d’avoir lavé ça récemment« , a-t-il souligné, comme le rapporte Le Parisien. « Ça a été lavé avant et à mon avis ça séchait. S’il faut, ça doit faire une semaine qu’elle est là. On ne range pas le linge tous les jours nous…« , a-t-il ajouté.

Une contre-expertise « génétique et bactériologique » de la housse de couette

Malgré la négation du principal concerné, le doute a continué de planer chez les juges d’instruction. Les deux magistrates en charge de l’affaire, Audrey Assemat et Coralyne Chartier, ont donc demandé, d’après le journal, une contre-expertise « génétique et bactériologique«  de la housse de couette blanche à rayures bleues début janvier 2022, « afin de déterminer si elle recèle des traces de la disparue« . Pour rappel, mardi 11 janvier, les avocats de la défense vont à nouveau réclamer la remise en liberté de Cédric Jubillar. Et face à ces nouveaux éléments, l’affaire pourrait prendre un nouveau tournant.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet