Disparition d’Estelle Mouzin : cette pierre évoquée par Monique Olivier que la police recherche

Une nouvelle campagne de fouilles a débuté depuis le 15 novembre dernier à Issancourt-et-Rumel, dans les Ardennes, afin de retrouver le corps d’Estelle Mouzin. Une nouvelle piste a beaucoup intéressé les enquêteurs. Celle de la pierre où Michel Fourniret aurait enterré l’enfant en 2003, comme le dévoile L’Ardennais ce vendredi 19 novembre.

Lors de son audition par le juge d’instruction en début de semaine, Monique Olivier aurait fait référence à une pierre repérée par Michel Fourniret afin de trouver un endroit où enterrer le corps d’Estelle Mouzin en 2003. Par la suite, l’ancienne épouse du tueur serait revenue sur sa déclaration. Les enquêteurs, soucieux de cette information, ont tout de même souhaité vérifier qu’il n’y avait pas une vraie piste. Dès le lundi 15 novembre, ils se sont mis à chercher la fameuse pierre dans le bois d’Issancourt-et-Rumel.

Rapidement, cette hypothèse a été éliminée. « Il y a de la rocaille mais pas de véritable pierre ici », a expliqué Ghislain Debaiffe, maire de la commune, dans les colonnes de L’Ardennais de ce vendredi 19 novembre. Les recherches se sont tout de même poursuivies au niveau de la parcelle boisée du village pour tenter de retrouver le corps de la fillette enlevée et tuée par Michel Fourniret. Des chiens renifleurs de la police fédérale belge ont notamment été sur place afin de potentiellement détecter la présence de fluides corporels.

L’aide de la Belgique dans l’affaire Estelle Mouzin

La juge d’instruction Sabine Khéris a demandé l’aide d’enquêteurs belges pour soutenir l’équipe française déjà sur place pour les recherches, d’après les informations de Soir Mag. Le maître-chien Kris Cardoen reconnaît que l’espoir reste faible, mais il est « très motivé ». « Nos chiens n’ont jamais retrouvé d’ossements aussi vieux que ceux d’Estelle Mouzin, pour la simple et bonne raison que nous n’avons jamais été confrontés à un tel cas de figure », a-t-il déclaré le 18 novembre dernier dans les colonnes du journal. Il précise également que l’odorat des chiens est 10 000 fois supérieur à celui des Hommes.

Crédits photos : HADJ / SIPA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet