Disparition du petit Mathis Jouanneau : depuis 10 ans, le jeune garçon reste introuvable

Le 2 septembre 2011, il y a 10 ans, le jeune Mathis, alors âgé de 8 ans, était enlevé par son père. Sa famille n’a eu aucune nouvelle depuis.

Restez informée

Volatilisé. Est-il mort ou vivant? Toujours en France ou à l’étranger? Pour la mère et les proches du petit Mathis, ces interrogations restent sans réponse. Le 2 septembre 2011, son père enlevait l’enfant à Caen. Divorcé de son épouse et disposant d’un droit de visite et d’hébergement, Sylvain Jouanneau doit récupérer son fils pour le week-end, à la sortie de l’école. Le couple, séparé en 2007, se déchire autour de la garde de l’enfant. À la fin du week-end, il ne revient pas au domicile de son ex-épouse déposer Mathis. Inquiète, elle se rend au commissariat. Elle explique aux policiers que le père de Mathias est instable mentalement, qu’il a déjà effectué plusieurs séjours en hôpital psychiatrique. Comme le rapporte le Journal de Saône-et-Loire mardi 30 août 2021, les policiers pensent d’abord à un litige d’ordre familial, écartant la piste de l’enlèvement.

Le père dit avoir confié l’enfant à ses “frères musulmans”

Pourtant, le lendemain, les recherches commencent et une enquête est ouverte pour manquement aux obligations familiales et soustraction d’enfant. Le téléphone est géolocalisé à Bayonne puis dans les Landes, avant d’être éteint. Le 8 septembre, les parents de Sylvain Jouanneau reçoivent un courrier, posté depuis Bayonne, où leur fils admet avoir enlevé Mathis. Il aurait entre-temps menti à son fils, lui expliquant que sa mère et son compagnon étaient décédés dans un accident de voiture, et qu’il devait rester avec lui pour ne pas être placé en famille d’accueil. Mais c’est bien près de Caen que les enquêteurs retrouvent, le 9 septembre, le camping-car du ravisseur. Il y aurait séjourné brièvement avec son fils. À bord, le cartable du gamin et le passeport de son père sont retrouvés. Aucun signe de violence n’est décelé dans le véhicule. Détail intrigant. Lorsque la police met la main sur la voiture du père de Mathis, un ticket de caisse d’une librairie normande, récupéré dans l’habitacle, permet de découvrir qu’il a acheté trois livres sur l’enseignement du Coran destiné aux enfants. Converti à l’islam, Sylvain Jouanneau avait refait sa vie et épousé religieusement une femme au Maroc.

L’homme sera finalement retrouvé en décembre, près d’Avignon et arrêté. Mutique, il refuse de dire où se trouve Mathis, concédant juste l’avoir confié à ses “frères musulmans”, à l’étranger. Jugé en 2015, il est condamné à 20 ans de réclusion criminelle et incarcéré. L’enfant, aujourd’hui âgé de 18 ans, reste introuvable. Sa mère a lancé un comité de soutien et une pétition. Elle a fait réaliser des portraits vieillis de son fils. Du côté de l’enquête, les investigations des enquêteurs se poursuivent pour retrouver la trace de Mathis, mort ou vivant.

Source: Lire L’Article Complet