Donald Trump : ce jour où son fils Barron a tenté de renvoyer un membre du personnel

Ce mardi 14 juin, le 45e président des États-Unis, Donald Trump célèbre ses 76 ans. L’occasion d’évoquer ce jour où son fils Barron a tenté de renvoyer un membre du personnel lorsqu’il séjournait encore à la Maison-Blanche.

A propos de


  1. Melania Trump


  2. Barron Trump


  3. Donald Trump

Tel père, tel fils. Dernier fils de Donald et Ivanka Trump, Barron est l’enfant le plus discret du couple. Du haut de ses 16 ans, le jeune étudiant a récemment intégré l’école huppée d’Oxbridge Academy, à West Palm Beach, en Floride. Une décision prise par son père, 45e président des États-Unis qui célèbre ses 76 ans, ce 14 juin 2022. Plus renfermé que ce dernier, le jeune homme a pourtant fait des siennes lorsqu’il séjournait à la Maison-Blanche, rapportait Vanity Fair, dans un article paru en octobre 2020.

Anthony Senecald, ex-majordome de la famille, s’en souvient encore : « Tout petit, l’enfant montre déjà qu’il a du caractère », rapportaient nos confrères. « à cinq ans, le garçon lui a lancé un « Anthony, vous êtes viré. Il l’a dit alors que l’employé de maison était entré un matin pour lui servir son petit-déjeuner« . À l’époque, Donald Trump était la star de The Apprentice, sa propre émission de télé-réalité, dans laquelle le milliardaire se mettait en scène et donnait des leçons de business à des hommes d’affaires. Sa phrase « You’re fired », comprenez « vous êtes viré », était devenue un rituel.

>> PHOTOS – Melania Trump et son fils Barron méconnaissable dans les rues de New York

Donald Trump : cette raison pour laquelle son fils s’appelle Barron

Redoutable homme d’affaires, l’ancien président américain ne manque pas d’idées farfelues. Le jour de la naissance de son fils, il n’a pas hésité à donner son propre surnom douteux à son dernier fils, Barron : « John Barron est le pseudonyme que Trump utilisait dans les années quatre-vingt-dix pour raconter aux médias ses exploits sexuels« , révélait Vanity Fair. C’est avec ce surnom que Donald Trump joignait les médias dans le but de leur dévoiler ses relations : « il appelait les journalistes pour les informer de ses idylles avec des célébrités, et révélait même le nom de ses conquêtes : Madonna est l’une d’entre elles« , lit-on. « Cette mascarade ne trompait personne : tout le monde savait qui se cachait derrière ce pseudonyme, mais ça n’a pas empêché le magnat de nommer ainsi son cinquième enfant, né le 20 mars 2006, fruit de son union avec Melania, sa troisième épouse ».

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet