Donald Trump ne fait toujours pas l’unanimité : cette anecdote qui va lui mettre un sacré coup

Les Américains ne portent toujours pas Donald Trump dans leur cœur. Une de ses statues de cire, rouée de coups, a dû être déplacée.

A propos de

  1. Donald Trump

C’est un nouveau coup dur pour Donald Trump. L’ancien président américain ne fait pas l’unanimité et est loin d’être considéré comme une célébrité outre-Atlantique. Une statue de cire à son effigie, située au musée Tussauds, à San Antonio, au Texas, a dû être retirée de la salle d’exposition parce que les visiteurs n’arrêtaient pas de la rouer de coups et de la griffer.Pour sa propre protection“, cette représentation de l’homme politique a été entreposée dans une réserve. Cette statue était originalement placée aux côtés des modèles du dirigeant russe Vladimir Poutine et du dictateur nord-coréen Kim Jong-un.

Clay Stewart, directeur régional de Ripley Entertainment, propriétaire du musée, a déclaré que les personnalités politiques – en particulier les présidents américains – ont toujours provoqué quelques situations délicates. “Lorsqu’il s’agit d’une personnalité hautement politique, les attaques peuvent être un problème“, a-t-il expliqué à San Antonio Express-News avant de poursuivre : “Nous avons toujours eu des problèmes avec la section présidentielle parce que quel que soit le président – Bush, Obama ou Trump – ils ont tous été battus par des gens.” Toujours selon ses dires : Les gens sont simplement agressifs à propos de leur parti politique.” Le mandat de Donald Trump a été très controversé et ses dernières semaines au pouvoir ont provoqué un véritable chaos, notamment lors de l’invasion du Capitole, le 6 janvier dernier. Les visiteurs préféreraient donc passer leurs nerfs sur la statue pour évacuer leur colère… Pour le moment, il n’est pas prévu que le musée expose de nouveau la statue de Donald Trump, qui a subi des marques profondes et permanentes laissées sur le visage.

Une statue rouée de coups

Le concerné et Melania Trump se trouvent, une fois de plus, au cœur d’un scandale. Alors que la vaccination contre le coronavirus est encore limitée aux personnes à risque et au personnel soignant, Eric Trump, son second fils, ainsi que de nombreux employés de la Trump Tower de Chicago, auraient déjà reçu une dose de vaccin. Ces rumeurs ont vu le jour après qu’un médecin de la Trump Tower a envoyé à divers contacts une photo de lui en compagnie d’Eric Trump, tout en se ventant de l’avoir vacciné, a informé Vanity Fair. Néanmoins, le principal intéressé, conscient de cette polémique, a tenu à nier cette information précisant que personne n’avait bénéficié d’un traitement de faveur et qu’il ne s’agissait que “d’une blague”.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : WALTER / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet