Édouard Philippe fan de rock : les confidences de Little Bob

La légende du rock français, Little Bob, révèle qu’Édouard Philippe, maire du Havre et ancien Premier ministre français, est un grand fan de sa musique.

Il a une photo de moi dans son bureau”, ce sont les révélations faites par Roberto Piazza, plus connu sous le nom de Little Bob dans une interview donnée au Parisien, mercredi 24 mars. L’artiste havrais, qui sort son 18ème album intitulé “We Need Hope” vendredi 26 mars, ajoute qu’Édouard Philippe, maire de la ville depuis le 5 juillet dernier, lui a permis d’organiser une grande soirée dans la commune, il y a cinq ans. “Il a accepté qu’on fête notre 40ème anniversaire sur la plage du Havre avec feu d’artifice devant 20 000 personnes gratos.” Une belle preuve de son affection pour les chansons rock du chanteur, aujourd’hui âgé de 75 ans.

Mais ce n’est pas sa seule anecdote concernant Édouard Philippe. Durant son mandat en tant que Premier ministre, il a également convié Little Bob à Matignon, dans le cadre de la Fête de la musique.“On a surtout accepté pour le personnel, je ne l’aurais pas fait pour Macron. On a été super bien reçus”, souligne le rockeur dans cette même interview.

Un amoureux du rock

L’amour d’Édouard Philippe pour le rock ne date pas d’hier. Le 20 septembre dernier, le journal Le Parisien avait révélé quelques informations sur ses habitudes musicales. Et ce, notamment lorsqu’il était Premier ministre entre mai 2017 et juillet 2020.

D’après le quotidien, alors que le chef du gouvernement avait fait ses cartons, le 3 juillet dernier, l’actuel maire du Havre avait pris soin d’emporter avec lui un objet qui lui tenait particulièrement à cœur: son enceinte bluetooth.“Le premier étage de Matignon ne vibre plus au rythme de Dire Straits et de Bruce Springsteen. Époque révolue où, dans son vaste bureau cerné de marqueterie et de dorures, Édouard Philippe poussait le son tout en signant des parapheurs.” Une révélation qui en disait un peu plus sur ses goûts musicaux.

Ces dernières années, le président du Havre Seine Métropole avait donc pris l’habitude de travailler avec de la musique et d’amener ses haut-parleurs partout avec lui. Si à Matignon, Édouard Philippe ne s’en privait pas, ce n’est pas au Havre qu’il risque de le faire.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet