Élie Semoun : Clown sentimental

À 58 ans, l’humoriste a l’air d’un éternel gamin. Alors que son Ducobu président ! sort en salles, zoom sur un rigolo au cœur tendre que la vie n’a pas ménagé.

« On n’est pas à la foire à la saucisse ici ! On est à l’école ! » La voix stridente du professeur Latouche, ennemi juré du cancre Ducobu, résonne dans tous les esprits. Avec ce timbre singulier, celui d’Élie Semoun que le grand public connaît depuis la fin des années 80.

Au fil de ses apparitions télévisuelles, de ses nombreuses participations au cinéma et puis, bien sûr, grâce à ses spectacles à succès, il a su imposer un style de jeu et des personnages devenus des références. Mais qui se cache vraiment derrière cet humoriste ? C’est à Paris que naît, le 16 octobre 1963, le petit Élie qui grandira au 12e étage d’une cité à Antony, dans les Hauts-de-Seine. Ses parents, Paul et Denise viennent de quitter le nord du Maroc pour reconstruire leur vie en France. Lui est facteur, elle, professeure de français. Très vite, la famille s’agrandit avec l’arrivée de son frère Laurent et de sa sœur Anne-Judith. Les heures de l’enfance s’écoulent joyeusement entre balades au parc de Saint-Cloud et belles rencontres de potes dans un lieu qui lui tient à cœur : l’école.

Il perd sa maman à 11 ans

« Ça a été ma première scène, le lieu de mes premières amours, c’est une ouverture à la culture, tu te sociabilises, tu es confronté à l’autorité… J’adorais ça ! », confiait-il à Gala, en 2020. Survient alors le drame qui hantera toute sa vie : sa maman décède des suites d’une hépatite alors qu’il n’a que 11 ans. « Quand ta mère, l’être que tu aimes le plus au monde, te fait la pire des choses, se casser… à jamais… tu vis dans un gouffre affectif (…) Mon père choyait Laurent, mon frère cadet. Moi, on pensait que je n’avais aucune peine, alors que j’étais le plus blessé. C’est pour ça que je suis devenu artiste, c’était vital », se souvient-il, interrogé par Gala, en 2011.

L’adolescent se réfugie dans l’écriture de poèmes et de pièces de théâtre, s’identifie au héros du roman Le Grand Meaulnes, se rêve d’abord auteur puis foule ses premières planches au théâtre d’Antony. C’est à 18 ans que son destin bascule avec la rencontre du metteur en scène Roger Louret dont il rejoint la compagnie, Les Baladins en Agenais. Il y rencontre une certaine Muriel Robin. Ensemble, ils jouent des pièces classiques sur des tréteaux dans le Lot (46)… Le trio ne se perdra jamais de vue. Dans les années 80, Élie Semoun fait feu de tout bois, multipliant castings et petits rôles. Avec son allure frêle et son humour décalé, difficile de s’imposer ! Lui vient alors l’idée, en 1990, de former un duo comique avec son ami d’adolescence Dieudonné. « C’est mon amour des paradoxes, mon goût des contrastes, qui m’ont attiré vers Dieudo : le petit Juif et le grand Noir », avouera-t-il au magazine Elle,en 2005. Avec son alter ego, sa carrière décolle. L’humour est corrosif, se moquant impitoyablement des intolérants de tout poil.

Élie Semoun Dures ruptures

Muriel Robin

L’amie des débuts, l’amie de toujours. Encore aujourd’hui, la comédienne et Élie échangent et se tuyautent sur leurs spectacles respectifs.

Gad Elmaleh

Complices depuis Les Petites Annonces – où Gad n’a jamais manqué de faire quelques caméos –, les deux humoristes se voient régulièrement et se conseillent mutuellement…

Laurent Ruquier

L’animateur radio fétiche de RTL marche à l’affect… Et avec Élie, le coup de cœur a été direct au rendez-vous ! Il a donc été adoubé, depuis 2016, comme sociétaire de l’émission Les Grosses Têtes.

Dany Boon

L’acteur est un de ses plus vieux potes, un de ceux qui, comme lui, ont percé dans le métier… forcément fidèle au poste !

Dieudonné

Entre Élie et Dieudo, ce sont six ans de relation fusionnelle et deux spectacles à succès avant le grand clash pour divergence profonde d’opinion. À propos de lui, Élie écrit dans sa biographie : « Dieudonné m’a beaucoup manqué. J’ai réellement vécu cette rupture comme je vis mes ruptures amoureuses, avec un fort sentiment d’abandon ».

Franck Dubosc

De l’eau a coulé sous les ponts depuis mais… Élie n’a pas apprécié l’attitude de son pote après leur succès dans Les Petites Annonces : « Je trouvais que je lui avais tendu la main, et j’attendais qu’il me tende la sienne au cinéma. Il a fait des films avec tout le monde sauf avec moi… Mais ce n’est pas grave. Il le sait, je lui ai dit. Je n’ai aucun compte à régler, je dis toujours les choses. Au moins, je ne mourrai pas d’un ulcère !” (Le Parisien, septembre 2013).

… QUI N’EN SONT PLUS

Mais le couple de scène finit par divorcer douloureusement, laissant Élie meurtri. Lui qui a tant besoin d’amour – comme il le clame au magazine Entrevue, en 2020 : « J’ai un besoin irrépressible d’aimer et d’être aimé, et c’est aussi pour ça que je monte sur scène ! »–, retrouve une complicité avec l’humoriste Franck Dubosc et crée Les Petites Annonces. Des sketchs hilarants où les deux compères ne lésinent ni sur le maquillage, ni sur les traits grossiers de leurs personnages. Des antihéros qui nourriront ses futurs one-man-show : « Les caractères que je compose dans mes spectacles n’ont pas grand-chose qui les sauve : des ratés, des médiocres, des pauvres types ». (Elle, septembre 2005).

« Il y a une part folle de féminité en moi »

De son côté, Dubosc perce au cinéma, mais Élie rame encore… De nouveau, il se sent plaqué, seul : « La présence d’un autre me rassure, j’aime le ping-pong intellectuel qui en résulte. En privé, c’est pareil, j’aime le couple, la vie de famille. Si on n’a pas quelqu’un à qui raconter sa journée, ça fout le blues », explique-t-il en 2009 dans Gala. En perpétuelle quête d’amour, il se mariera puis divorcera, tombera sous le charme d’une jeune blonde pendant dix ans qui finira par le quitter, il accumulera ensuite les coups de cœur sérieux et ceux d’un seul soir… Élie papillonne. « Je suis un bon dragueur quand il s’agit de séduire une femme pour qui je n’ai pas de sentiments », déclare-t-il à France-Soir, en 2010. Et se revendique toujours actuellement célibataire. En 2013, il livrait à Télé Star : « Il y a une part folle de féminité en moi… J’aime le jardinage, les fleurs, la contemplation, la déco. Je pourrais être homosexuel ! (Il rit) (…) Je suis fleur bleue, disons ».

Comique à la dent dure sur scène, l’homme se révèle être un grand romantique côté privé. Fan de l’artiste Léo Ferré comme du compositeur Richard Wagner, il s’est dévoilé chanteur doucereux de bossa-nova au fil de trois albums empreints de poésie. Plus étonnant encore, sa passion pour l’horticulture et la botanique. Depuis sa maison d’Enghien-les-Bains, au nord de Paris, il peut parler à l’envi de son jardin : « J’aime lui donner vie, le tailler à ma façon ».

Abonné aux petits rôles Il est de tous les films et séries populaires français sans jamais en être la tête d’affiche… « J’ai créé des endroits secrets, à l’ombre, au soleil ». (France Dimanche, septembre 2020). « C’est comme si je me trouvais devant une page blanche. Rien n’est figé dans un jardin. C’est un spectacle vivant, en perpétuelle évolution. L’artiste que je suis s’y exprime d’une autre façon », analyse-t-il pour Télé 7 Jours, en 2019. Entre bouture et écriture, Élie Semoun, telle une plante, se cultive, et se renouvelle.

Une famille, des drames

Après le décès de sa maman, Denise, à 37 ans, c’est au même âge que part Laurent, son frère cadet, des suites du sida. Deux tragédies dans la vie d’Élie. Fin 2020, après un an de tournage auprès de la réalisatrice Marjory Déjardin, le comédien voit diffuser sur la chaîne LCP son documentaireMon vieux,consacré à son père Paul, atteint de la maladie d’Alzheimer. Il y filme son quotidien, l’emmène sur les pas de son enfance au Maroc… Entre moments déroutants et scènes de rire, l’ensemble est pudique et émouvant. Paul décédera cette même année à l’âge de 88 ans.

Amours et désamours

Annie Florence Jeannesson est sa première et seule épouse dont il divorcera en 2002. Ensemble ils auront Antoine, né en 1995. Dans sa bio, le comédien se confie : « Elle était très exclusive. Très vite, j’ai eu la sensation qu’elle m’éloignait de toute ma bande de copains. (…) J’avais envie de vibrer, de me sentir vivant, d’être amoureux. Alors j’ai fui, j’ai été lâche, je me suis étourdi dans une séduction effrénée et stérile, jusqu’à tromper Annie. Et tomber amoureux d’une jeune fille de 20 ans ». En l’occurrence, Juliette Gernez, une danseuse professionnelle de l’Opéra de Paris, de dix-neuf ans sa cadette, avec qui il a vécu « dix ans d’un amour tourmenté, mouvementé ». Sa dernière idylle avec la jeune Belge Anaïs prendra fin en décembre 2021, L’amour entre la région parisienne et Liège n’a pas résisté à la distance.

 Sa carrière

1999 : ÉLIE ET SEMOUN Après des années de succès avec Dieudonné, il signe son premier spectacle en solo, mis en scène par Muriel Robin et coécrit avec Franck Dubosc.

2002 : ÉLIE SEMOUN Un one-man-show dirigé par Roger Louret, le célèbre metteur en scène qui accueillera le comédien dans sa troupe, dès 1982.

2003 : CHANSONS Un premier album parlé-chanté sur fond de bossa-nova vendu à 80 000 exemplaires. Les deux suivants ne marcheront pas aussi bien.

2005 : ÉLIE SEMOUN SE PREND POUR QUI ? Un nouveau spectacle, toujours avec la complicité de Roger Louret, qui cartonne dans tout l’Hexagone.

2008 : MERKI… Plus sombre, mais toujours aussi drôle, le comédien livre au public un show intime, inspiré de son parcours et d’une rupture amoureuse.

2009 : CYPRIEN Coscénariste de ce film, il y joue le personnage du binoclard amateur de blondes à forte poitrine, né dans la série Les Petites Annonces.

2011 : L’ÉLÈVE DUCOBU Élie Semoun incarne à la perfection le psychorigide professeur Latouche. Suivront trois autres volets de la saga.

2012 : TRANCHES DE VIES Un spectacle à sketchs dans lequel on retrouve tous les personnages fétiches créés par l’humoriste dans Les Petites Annonces.

2014 : LE PLACARD Le comédien succède, sur les planches du théâtre des Nouveautés, à Daniel Auteuil dans le rôle de François Pignon. Un triomphe.

2017 : À PARTAGER Un one-man-show mi-trash mi-intime qui a sillonné la France avec succès avant de se clôturer au Casino de Paris.

2018 : PELOUSE INTERDITE Dans ce livre, Élie Semoun dévoile sa passion pour les plantes et les jardins, à travers ses propres textes poétiques et ses photos.

2019 : ÉLIE SEMOUN ET SES MONSTRES Un septième spectacle mis en scène avec réussite par Fred Hazan et que suivra une tournée monumentale.

À voir également : « Pas de sexe… », Elie Semoun révèle ce que Jamel Debbouze interdit aux humoristes qui participent au « Marrakech du rire » et pourquoi !

Béatrice Nouveau

Source: Lire L’Article Complet