Elisabeth Borne durement touchée par la Covid-19 : la ministre raconte son hospitalisation « angoissante »

Ce sont de très durs moments qu’a vécus Elisabeth Borne depuis sa contamination à la Covid-19. La ministre du Travail vient de témoigner de la violence des symptômes qui l’ont touchés, semblables au cumul de “plusieurs maladies“.

Elisabeth Borne

Elisabeth Borne n’est pas encore totalement remise des épreuves qu’elle a traversées ces derniers jours. La ministre du Travail, qui a déclaré les premiers symptômes de coronavirus le dimanche 14 mars 2021, a accordé une interview au Parisien pour témoigner de ces durs moments. C’est “les joues un brin creusées” qu’elle a entamé le récit de la forme de Covid-19 sévère qui l’a touchée : après avoir passé trois jours à travailler malgré sa maladie, enchaînant les réunions en visioconférence, son état de santé s’est détérioré. “Mardi, [trois jours après le test positif, ndlr] je n’arrive plus à m’alimenter, ni à boire. Jeudi après-midi, je suis donc allée à l’hôpital pour faire des examens. Là, les médecins ont décidé de me garder sous surveillance“, explique la ministre. Une période très “angoissante” pour elle : “Vous avez l’impression que tout votre corps se détraque. J’ai eu une partie des poumons affectée, mais aussi des problèmes hépatiques. Mes résultats d’analyse étaient inhabituels, avec des taux qui débloquent“, raconte-t-elle, visiblement encore marquée. “Vous vous demandez si les choses vont revenir à la normale. J’ai eu l’impression de cumuler plusieurs maladies“, avoue-t-elle.

Elisabeth Borne encore bien affaiblie

Aujourd’hui, la ministre du Travail dit “aller mieux” : le dernier test qu’elle a fait mardi était négatif, mais elle a encore des symptômes assez handicapants. “Le plus difficile est derrière moi, mais je vais avoir besoin d’un certain temps pour récupérer une forme olympique“, explique-t-elle au quotidien. “Je me sens encore affaiblie, ma capacité respiratoire doit encore se rétablir complètement. Pourtant je suis quelqu’un de sportif et je mène une vie saine“, ajoute Elisabeth Borne, précisant qu’elle témoignait aujourd’hui pour que tout le monde se rende compte que “c’est terrible, cette maladie“. Elle continue ainsi à prôner les gestes barrières, avouant elle-même ne même pas savoir comment elle l’a attrapée avec toutes les précautions qu’elle prend…

Source: Lire L’Article Complet