« Elle a eu raison de l’ouvrir » : Béatrice Dalle soutient Corinne Masiero

Dans un entretien publié dans Télé 7 jours ce lundi 29 mars, Béatrice Dalle a tenu à apporter tout son soutien à Corinne Masiero après son effeuillage militant lors de la dernière cérémonie des César.

Béatrice Dalle

Corinne Masiero

La situation traversée par les artistes depuis plus d’un an devient on ne peut plus préoccupante. Alors que plusieurs théâtres sont occupés à travers l’Hexagone, nombreux sont celles et ceux qui ont tenté d’alerter le gouvernement sur la crise du milieu de la culture, à commencer par l’acteur Pierre Niney et le chanteur Benjamin Biolay. Lors de la dernière cérémonie des César qui s’est tenue le vendredi 12 mars à l’Olympia, Corinne Masiero s’était littéralement mise à nue afin de mettre une image claire sur la détresse de milliers d’intermittents du spectacle. Ainsi, les messages : « No culture no future », « Qui veut la peau de Roger l’intermittent » et« Rends-nous l’art, Jean » étaient écrits sur sa peau. Un happening des plus frappants qui a malheureusement été victime de nombreuses critiques de personnes dont la pudeur effarouchée peinait à cacher leur mauvaise foi et leur profond mépris pour les enjeux défendus par l’actrice de Capitaine Marleau.

« Totalement raccord »

Heureusement, Corinne Masiero a pu compter sur de nombreux soutiens, notamment celui de Josée Dayan et de Christophe Beaugrand. C’était sans compter sur Béatrice Dalle, laquelle a tenu à saluer le geste de l’actrice dans les colonnes de Télé 7 jours ce lundi 29 mars. L’ex-compagne de JoeyStarr, qui jouera d’ailleurs dans un épisode de Capitaine Marleau diffusé le 9 avril prochain, a trouvé sa prestation « très émouvante », estimant qu’elle avait eu « raison de l’ouvrir » : « C’était très courageux, totalement raccord avec sa vie et ce qu’elle défend dans ses films. C’est quelqu’un de profondément honnête qui n’a pas envie de vendre son âme. »

Réputée pour son franc-parler, elle n’aurait également pas hésité à joindre le geste à la parole : « Moi, on peut me demander de tout faire. Je te jure, je suis foldingue ! Plus c’est hardcore, plus ça me plaît. Être trash n’empêche pas d’être gentil et délicat. » Exactement !

Source: Lire L’Article Complet