"Élysée 2022" : Léa Salamé donne des nouvelles de Thomas Sotto après le retrait du journaliste

Thomas Sotto s’est retiré de l’émission politique de France 2, en raison de sa relation amoureuse avec une conseillère de Jean Castex. Invitée dans Quotidien sur TMC, jeudi 18 novembre 2021, Léa Salamé a pris sa défense, avec émotion.

  • Léa Salamé
  • Thomas Sotto

Thomas Sotto peut compter sur le soutien de Léa Salamé. Le journaliste n’animera pas l’émission politique de France 2, baptisée Élysée 2022 pour la campagne présidentielle, a annoncé Le Figaro dimanche 7 novembre 2021. Une décision prise en raison de sa relation amoureuse avec Mayada Boulos, conseillère et directrice de la communication de Jean Castex. Une information confirmée quelques jours après par France Télévisions. Laurent Guimier, directeur de l’information, co-animera le programme aux côtés de Léa Salamé, a indiqué le groupe dans un communiqué, relayé par l’AFP mardi 16 novembre 2021. Un changement qui est loin d’être anodin pour Thomas Sotto, qui présente cette émission depuis juillet 2018…

Léa Salamé, qui incarne le programme depuis le début, a pris la défense de son ami. La journaliste de 42 ans était invitée sur le plateau de Quotidien, diffusé sur TMC jeudi 18 novembre 2021. Elle a évoqué, avec regret, la mise en retrait de son collègue. « Thomas a décidé de partir, et je le regrette, je l’embrasse », a-t-elle lâché, avant de poursuivre avec émotion : « Je peux vous dire que c’est douloureux pour lui ce qu’il est en train de vivre, d’avoir sa vie privée exposée devant tout le monde et de ne pas pouvoir faire cette présidentielle-là. Cette émission, on l’a portée il y a deux ans, à l’époque où tout le monde s’en foutait de la politique. Maintenant, ça devient excitant et Thomas doit se mettre en retrait. Et je n’ai jamais caché à quel point on s’entendait bien. »

« Je sais qu’il traverse des moments assez difficiles »

Léa Salamé, qui semble tenir beaucoup à Thomas Sotto, respecte évidemment sa décision. Lorsque Yann Barthès lui a demandé si elle trouvait cette situation « injuste », elle a répondu : « C’est sa décision, il la prend. […] Il est avec une conseillère d’un Premier ministre. Certes, mais avoir sa vie exposée, ça fait souffrir des gens autour. […] Je sais qu’il souffre et je l’embrasse. Je sais qu’il traverse des moments assez difficiles. » Un témoignage qui devrait toucher le co-animateur de Télématin

Source: Lire L’Article Complet