Emmanuel Macron : ce moment où sa mère l'aurait "supplié" de démissionner pendant son mandat

Dans son livre Deux jeunesses françaises, paru le 20 janvier 2021 chez Grasset, Hervé Algalarrondo rapproche les destins d’Emmanuel Macron et Edouard Louis… et révèle de nombreuses anecdotes sur les deux hommes ainsi que sur leur famille.

  • Emmanuel Macron
  • Françoise Noguès

Qu’ont en commun Emmanuel Macron, président de la République et Edouard Louis, écrivain à succès ? A première vue, pas grand chose. On pourrait même dire que tout les oppose. Mais en y regardant de plus près, les similitudes entre les deux hommes, respectivement âgés de 43 et de 28 ans, sont nombreuses. En rapprochant leurs Deux jeunesses françaises en Picardie (entre Amiens et le Vimeu, précisément) à quelques années d’écart, Hervé Algalarrondo souligne un destin commun : “s’arracher à leur ville, à leurs enfances, à leurs familles” pour “fuir vers la Capitale.” Le but ? “Accomplir leur destin personnel et se faire un nom.” Surprise (ou non) : ils y parviendront. Pour son livre, Deux jeunesses françaises, paru le 20 janvier 2021 chez Grasset, le journaliste, qui a longtemps travaillé pour l’Obs, a sillonné la Picardie, qu’il connaît bien, retrouvé les anciens professeurs d’Emmanuel et Edouard, mais aussi “les très proches ou anciens amis”, et enfin “les histoires méconnues et les rêves de nos jeunes Rastignac.” Résultat : une plongée passionnante dans les genèses de ces destins incroyables qui se lit comme un roman – mais qui, on l’a bien compris, n’en est pas un.

Françoise Noguès “inquiète pour la sécurité” de son fils Emmanuel Macron ?

Pour les besoins de son livre, Hervé Algalarrondo a longtemps tenté de contacter la mère d’Emmanuel Macron. “Hélas, Françoise Noguès ne manifeste aucune envie de me rencontrer. Ayant déniché son numéro de portable, je lui ai adressé plusieurs textos auxquels elle n’a pas répondu”, se désole l’auteur. Tant pis, le journaliste fouille et parvient à dénicher des pistes. Heureusement, écrit-il, “au sein de cette famille, il y a […] une grande bavarde, la mère du Président.” Et de poursuivre : “Lors de mon passage au Touquet, un de ses amis m’a confié : ‘Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui parle autant que Françoise. C’est une vraie pipelette.’ J’en ai eu la confirmation par… son coiffeur.” Hervé Algalarrondo raconte alors comment, par le bouche-à-oreille, il a eu vent d’une information sur le mari de Brigitte Macron : inquiète pour son fils, Françoise Noguès aurait ainsi tenté de le persuader de démissionner au moment de la crise des Gilets jaunes, à l’hiver 2019. “Divorcée et désormais installée à Paris, Françoise redevenue Noguès fréquente le même salon que la femme de mon frère, qui est formelle : à chacun de ses passages, ‘la reine mère’, comme elle l’appelle, cause, cause à voix suffisamment forte pour que nombre de ses voisines en profitent”, note l’auteur. “J’ai ainsi appris qu’au plus fort de la crise des Gilets jaunes, Françoise Noguès a assuré qu’elle allait appeler son fils pour le supplier de démissionner, tant elle était inquiète pour sa sécurité.” L’a-t-elle vraiment fait ? L’histoire ne le dit pas. Quoi qu’il en soit, le chef de l’Etat est, en février 2021, toujours en poste.

A lire aussi : Emmanuel Macron : l’investiture, une journée “très difficile” pour sa mère, Françoise Noguès-Macron

Source: Lire L’Article Complet