Emmanuel Macron : ces menaces de mort sur sa famille qui inquiètent les proches de Brigitte Macron

A l’approche des élections de 2022, plusieurs membres de l’entourage politique d’Emmanuel Macron affirment qu’il pourrait ne pas se représenter. Parmi les raisons avancées, les menaces de mort qui pèsent contre la famille présidentielle depuis l’hommage national rendu à Samuel Paty.

  • Emmanuel Macron
  • Brigitte Macron

Emmanuel Macron candidat aux élections présidentielles de 2022, une évidence ? Eh bien… pas si sûr. Tandis que les rumeurs sur une tentative d’alliance avec Nicolas Sarkozy et son parti Les Républicains circulaient dans la sphère politique depuis quelques semaines, et qu’un mystérieux dîner en tête à tête avec Edouard Philippe a suscité de nombreuses questions, il semblerait que l’éventualité de voir le Président se représenter au prochain scrutin soit de plus en plus lointaine. Si certains le croient obsédé par sa réélection, lui-même s’était montré plutôt énigmatique à ce sujet : “Peut-être que je ne pourrai pas être candidat. Peut-être que je devrai faire des choses dures dans la dernière année, dans les derniers mois, parce que les circonstances l’exigeront, et qui rendront impossible le fait que je sois candidat”, confiait ainsi Emmanuel Macron dans une interview accordée à Brut en décembre 2020.

Le Président accusé d’islamophobie depuis l’hommage à Samuel Paty

Dans un article publié mardi 30 mars 2021 par France Inter, et repéré par nos confrères de Gala, l’entourage du chef de l’Etat explique les différentes raisons qui pourraient le pousser à ne pas se présenter aux prochaines élections. Certains évoquent “son côté transgressif et son dévouement” : Emmanuel Macron souhaiterait réformer la France, mais pas se lancer dans une carrière politique au long cours. Mais d’autres, notamment les proches de son épouse Brigitte, soulèvent une raison bien plus sombre : les menaces de mort qui pèsent sur la famille du président de la République, notamment depuis son hommage national à Samuel Paty. Le 21 octobre 2020, quelques jours après l’assassinat du professeur d’histoire-géographie, Emmanuel Macron avait fait part de sa “volonté de briser les terroristes, de réduire les islamistes” et bien sûr, de “défendre la liberté”.

Ce discours avait soulevé la colère de certains pays de confession musulmane, notamment la Turquie et le Bangladesh, qui accusent Emmanuel Macron d’islamophobie. Le Président Erdogan n’avait d’ailleurs pas hésité à le menacer avant d’appeler son peuple à boycotter tous les produits français. Et depuis, le locataire de l’Elysée serait aussi menacé de mort sur un réseau social terroriste. Tant de dangers qui pourraient avoir raison des ambitions politiques d’Emmanuel Macron…

A lire aussi : “Loft Story” : Benjamin Castaldi, menacé de mort, révèle avoir reçu “une balle dans une enveloppe”

Source: Lire L’Article Complet