Emmanuel Macron fan de Joséphine Baker : cette confidence lâchée par sa femme Brigitte

Alors que Joséphine Baker fait son entrée au Panthéon ce mardi 30 novembre, l’un de ses fils, Brian Bouillon-Baker, révèle dans Ouest-France qu’Emmanuel Macron est fan de sa mère. Une information qu’il tient directement de son épouse Brigitte Macron.

« Au Panthéon, il y a des écrivains, des généraux, des ministres, des scientifiques. Mais pas d’artistes de scène. » Dans les colonnes de Ouest-France, Brian Bouillon-Baker, l’un des douze enfants adoptés par la chanteuse Joséphine Baker, n’en revient toujours pas. Sa mère entre au Panthéon ce mardi 30 novembre. En 2013, l’écrivain Régis Debray avait déjà évoqué son nom dans un article du Monde, mais personne ne l’avait pris vraiment au sérieux. Huit années plus tard, l’idée a ressurgi quand le fils de Joséphine Baker a reçu un appel à Pâques. « J’ai dit banco, on vous suit. On n’a rien à perdre. Par contre, ce n’est pas à nous, sa famille, de le demander. Ma mère n’aurait jamais réclamé un truc pareil », se souvient-il. La campagne « Osez Joséphine » en ligne était lancée. Un mois et plus de 40 000 signatures plus tard, Brian Bouillon-Baker était reçu par Emmanuel Macron à l’Élysée. Un rendez-vous qui s’est déroulé dans le plus grand secret.

Avant d’échanger avec le président de la République, le fils de Joséphine Baker a croisé la Première dame. Brigitte Macron l’a rassuré en lui faisant une touchante révélation. « Elle m’explique que son mari est fan de ma mère. C’est sa grand-mère chérie qui l’a initié au music-hall », confie Brian Bouillon-Baker à Ouest-France. « Emmanuel Macron admire ses engagements humanistes et son rôle dans la Résistance », analyse le fils de celle qui rejoint notamment Simone Veil au Panthéon.

Découvrez les belles photos de Brigitte et Emmanuel Macron à Rome

Engagée pour la France et contre le racisme

Derrière la danseuse et chanteuse, se cachait une espionne au service de la France et de la résistance lors de la Seconde Guerre mondiale. « Elle a aimé et servi la France. Pour lui, elle est un modèle d’intégration », observe aussi le fils de Joséphine Baker. « Ma mère a combattu toutes les formes de racisme. Je l’ai dit au président, aujourd’hui, elle dirait qu’il y a un problème d’éducation à la base », explique dans Ouest-France Brian Bouillon-Baker qui rappelle en revanche que sa maman n’était « pas du genre à se décourager ». « Elle aurait dit à tout le monde de se remonter les manches », pense celui qui se souvient d’une mère tantôt dure tantôt câline.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet