Emmanuel Macron giflé à Tain-l’Hermitage : sa première réaction (très) étonnante

Mardi 8 juin 2021, lors d’un déplacement dans la Drôme, à Tain-l’Hermitage, Emmanuel Macron a été giflé par un homme présent dans une foule qu’il saluait. À la suite de ce geste, le président a eu une réaction… quelque peu déroutante.

  • Emmanuel Macron

Emmanuel Macron se souviendra bien longtemps de son déplacement à Tain-l’Hermitage, dans la Drôme. Mardi 8 juin 2021, le président de la République a profité de son passage dans la commune pour saluer des habitants, amassés derrière des barrières de sécurité. Un incident s’est alors produit. Comme le montrent des images diffusées sur BFMTV, peu avant 14 heures, un homme a agrippé le bras d’Emmanuel Macron avant de le gifler avec force. Deux personnes ont été placées en garde à vue. “Damien T., auteur présumé de l’agression du président de la République, et Arthur C. ont été interpellés par les gendarmes du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) de Valence”, a rapidement révélé Le Figaro, ajoutant que les auteurs présumés de cette gifle “sont originaires de Saint-Vallier dans la Drôme. Ils sont inconnus des services de renseignement […] Ils sont présentés, de source informée, comme des ‘Gilets jaunes'”, peut-on encore lire.

L’individu soupçonné d’avoir giflé Emmanuel Macron a crié “Montjoie, Saint-Denis ! A bas la Macronie”. Il s’agirait d’une référence royaliste datant de l’époque des Capétiens. La classe politique a alors fait état de son soutien à l’encontre d’Emmanuel Macron. “À travers le chef de l’Etat, c’est la démocratie qui est visée”, a regretté le Premier ministre Jean Castex à l’Assemblée nationale. “Agresser le Président de la République c’est porter un coup insupportable et intolérable à nos institutions” a condamné sur Twitter François Hollande. “Face à ce geste inqualifiable, toute la Nation doit être solidaire du chef de l’Etat. J’adresse dans ces circonstances tout mon soutien à Emmanuel Macron”, a ajouté le compagnon de Julie Gayet.

L’humour, sa meilleure arme !

Un président de la République qui préfère rigoler de cette agression. Nos confrères de France Info rapportent qu’Emmanuel Macron a évoqué l’incident en misant sur la carte de l’humour. “Les hostilités ont visiblement commencé !” a-t-il lâché alors de son arrivée à un déjeuner avec des restaurateurs qui l’attendaient. En fin de journée, Emmanuel Macron a dénoncé auprès du Dauphiné la gifle qu’il a reçue comme étant des faits “isolés” d'”individus ultraviolents“.

Source: Lire L’Article Complet