Emmanuel Macron : pourquoi le président empêche Gabriel Attal de se faire vacciner ?

A l’heure où la quasi-totalité des membres du gouvernement a reçu a minima sa première dose et où les plus de 18 ans peuvent désormais se faire vacciner librement, Emmanuel Macron empêche le porte-parole Gabriel Attal de faire de même. Explications.

Gabriel Attal

Emmanuel Macron

La troisième vague de l’épidémie de Covid-19 sera-t-elle la dernière pour la France ? C’est ce que souhaitent le gouvernement et Emmanuel Macron. Le président de la République s’est fait vacciner, tout comme son épouse et une grande majorité de ses ministres. Tout bras dehors depuis plusieurs mois, les politiques font tomber les barrières de l’intimité pour inciter les Français à se faire vacciner. Un coup de communication qui fonctionne. Ce mercredi 2 juin, lors d’une conférence de presse, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a affirmé que le cap des 50% de Français vaccinés était sur le point d’être atteint : « Nous franchirons aujourd’hui la barre symbolique des 50% d’adultes ayant reçu une injection. La vaccination est un soulagement bien légitime, mais le risque d’être contaminé reste présent après une dose », a-t-il rappelé. Le but de cette déclaration ? Continuer de mettre en garde sur une reprise de l’épidémie, inciter à toujours respecter les gestes barrières et convaincre au maximum la population de passer par la case vaccination.

Pas de vaccin pour Gabriel Attal

Pour inciter à la vaccination, président, ministres et secrétaires d’Etat doivent montrer l’exemple. S’il y en a un qui résiste encore et toujours à l’appel de la piqûre, c’est… Gabriel Attal. A 32 ans, le porte-parole du gouvernement faisait encore partie, il y a quelques jours, de la population non prioritaire sur le vaccin. Cette restriction levée, pourquoi n’a-t-il toujours pas reçu sa première dose ?

Selon des informations du Parisien, c’est sur les conseils d’Emmanuel Macron en personne que Gabriel Attal attend sagement son tour. Comme pour le début de la campagne avec Jean Castex et Olivier Véran, le chef d’Etat compte sur son porte-parole pour servir de « booster médiatique » auprès des jeunes et de tous ceux qui ne font pas du vaccin une priorité. Gabriel Attal n’est donc pas près de faire tomber la chemise pour l’instant…

Source: Lire L’Article Complet