« Entre un cheval et Jean Castex »: Gad Elmaleh revient sur sa rencontre avec Albert de Monaco

L’humoriste Gad Elmaleh remonte sur scène en France après une parenthèse américaine. Dans son nouveau spectacle, « D’ailleurs », il revient sur son histoire d’amour avec Charlotte Casiraghi, qui l’a mené dans les palais princiers de Monaco.

Le public ne l’avait pas vu sur scène, en tout cas en France, depuis six ans. Gad Elmaleh est de retour sur les planches avec son sixième seul en scène, intitulé D’ailleurs. Comme le rapportent nos confrères du Parisien qui se sont rendus à sa première représentation à Blois (Loir-et-Cher), l’humoriste accorde une part importante de son spectacle à sa relation avec la princesse monégasque, Charlotte Casiraghi, dont l’oncle,le prince Albert II, « a un pays à lui ».

L’humoriste et la nièce d’Albert de Monaco ont entamé leur relation amoureuse en 2011, de laquelle est né le petit Raphaël deux ans plus tard. Si l’idylle n’a pas résisté au temps – le couple s’est séparé en 2015 –, Gad Elmaleh ne semble pas garder de souvenirs amers de cette histoire. Il en profite même pour raconter à son public quelques anecdotes tout droit venues du Rocher. À commencer par sa rencontre avec le prince souverain.

« Une révérence de Ouarzazate »

Le comique qui raconte sur scène être encore atteint du « syndrome du blédard », explique avoir été très impressionné au moment de rencontrer officiellement le prince Albert de Monaco. Tout à coup, la démarche de l’acteur de Coco et Chouchou, habituellement bien assurée, a commencé à ressembler à celle d’une créature « entre un cheval et Jean Castex ». À côté de lui, sa mère a offert au prince « une révérence de Ouarzazate », s’amuse-t-il.

L’histoire n’était pas faite pour durer, cependant, entre les deux tourtereaux. Comme il l’a expliqué sur RTL, Gad Elmaleh « [se] trimballe dans plusieurs univers et est toujours en décalage » : sa vie française, américaine, sa paternité, toutes ces expériences ont marqué la période qu’il évoque dans son spectacle. Et il précise : « Je raconte plus mon inadaptationque je ne me moque de la famille princière. »

Crédits photos : JUNIOR / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet