Éric Dupond-Moretti : ce souvenir émouvant quelques jours avant la disparition de son père

Dans les colonnes de Gala, en kiosques ce 23 septembre, Éric Dupond-Moretti se livre à coeur ouvert. Le ministre d’ordinaire si discret, y évoque son enfance frappé par un terrible drame. Avec émotion il fait le récit de son dernier souvenir aux côtés de son père, fauché par un cancer, alors qu’il n’avait que 4 ans et demi.

En faisant le récit de son enfance dans les colonnes de Gala, Éric Dupond-Moretti ne pouvait pas passer à côté du drame de sa vie, le décès de son père. Fils unique de Jean-Pierre Dupond et d’Elena Moretti, Éric naît le 20 avril 1961 à Maubeuge dans le nord de la France. Pendant les premières années de sa vie, il grandit comme tous les autres petits garçons de son âge. Ses parents sont aimants, et l’absence de frères et sœurs ne semble pas le perturber. Tout a l’air d’aller pour le mieux, quand arrive une terrible nouvelle, « un coup de tonnerre dans nos vies« , comme il le raconte. À 26 ans, le père de famille est frappé par un cancer.

« J’avais quatre ans et demi seulement, mais je garde des images de lui très précises« , note Éric Dupond-Moretti avant d’évoquer son dernier souvenir en compagnie de ce père parti trop tôt : « Je lui ai rendu visite à l’hôpital de Villejuif. Il était dans un immense dortoir. Posé sur sa table, il y avait un yaourt qui me faisait envie. Il était terriblement amaigri, mes grands-parents m’ont fait comprendre que mieux valait qu’il le mange, lui. Il a préféré me le donner.« 

« Un père mort c’est un père sublime »

Une terrible épreuve pour Éric Dupond-Moretti alors très jeune. « Les enfants comprennent tout« , glisse-t-il à la journaliste de Gala qui recueille ses propos. Pour souvenir, le ministre garde précieusement « la médaille que son père, ouvrier métallurgiste, lui avait forgée et sur laquelle il avait gravé le nom du héros d’Éric : Thierry la fronde« . « Un père absent est un salaud. Un père mort c’est un père sublime. Je garde un lien puissant avec lui. Je crois aux forces de l’esprit« , conclu avec émotion l’ancien ténor du barreau.

Retrouvez l’intégralité de l’interview d’Éric Dupond-Moretti dans votre magazine Gala, en kiosque, dès ce jeudi 23 septembre.

Crédits photos : Federico Pestellini / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet