EXCLU – Claude Dartois (Koh-Lanta) : « Je n’ai jamais été à la recherche de la lumière »

S’il y a bien un candidat qui mérite le surnom de légende de Koh-Lanta, c’est bien Claude Dartois. Il participe pour la 4ème fois au jeu de TF1 et bat tous les records de popularité. Pas de quoi faire sourciller ce père de famille. Confidences.

GALA : Est-ce que vous estimez être le même à la maison que le Claude que l’on voit tous les mardis à la télévision ?

CLAUDE DARTOIS : On est dans un jeu qui est totalement différent de la vie de tous les jours, mais je reste le même, j’aime m’amuser, m’investir, décider de ma vie, de mes choix. Dans Koh-Lanta, il ne faut pas oublier les conditions dans lesquelles on vit : on ne mange pas, on ne dort pas, donc forcément les caractères sont plus prononcés. Mais je pense ne pas être différent.

GALA : Qu’est-ce que Koh-Lanta a changé dans votre vie ?

C.D. : Ma vision de l’effort et du dépassement. J’ai plus envie aujourd’hui de vivre de belles aventures, de relever davantage de défis.

GALA : Lorsque TF1 vous propose de revenir une nouvelle fois dans l’émission, vous réfléchissez, vous en discutez avec votre compagne Virginie ou la question ne se pose même pas ?

C.D. : La 2ème fois que j’ai participé à Koh-Lanta, on venait à peine de se mettre ensemble, mais je lui en ai quand même parlé. En 2019, cela faisait 8 ans que je n’y étais pas retourné et la question s’est posée. Si Virginie ne m’avait pas donné son aval, je n’y serais peut-être pas retourné, il ne faut pas être égoïste. Mais j’avais envie d’y aller et elle le savait. Pour ce Koh-Lanta des légendes, je lui ai peut-être plus imposé. Je voulais finir sur quelque chose d’un peu spécial. C’est entre autre pour cette raison que ce sera ma dernière.

GALA : Est-ce que vous partez l’esprit tranquille parce que vous savez que vous pouvez compter sur elle ?

C.D. : Évidemment. Je pars serein. Virginie est exceptionnelle, les enfants ne manquent de rien, ils sont au top, elle gère parfaitement les choses, tout est très carré chez elle. Elle laisse peu de place à l’improvisation, je ne m’inquiète pas du tout.

GALA : Lorsque nous l’avons interviewée, Virginie nous a dit qu’elle est fière de vous. Et vous ?

C.D. : Elle sera jamais autant fière de moi que je suis fier d’elle. C’est vraiment une belle personne.

GALA : Virginie dit que vous ne restez pas en place, que vous avez toujours 1000 projets, vous confirmez ?

C.D. : La vie est courte. Les années passent, il y a tellement de choses à voir et à faire, je n’ai pas envie de rester assis dans mon canapé. Chacun a son moteur, moi ce qui me motive, c’est l’aventure, le sport, l’engagement. Koh-Lanta m’a permis de redécouvrir l’envie de faire plus, disputer des courses, grimper des sommets à grimper, partir en voyage… Il y a largement de quoi faire.

GALA : Comment gérez-vous la notoriété, les gens qui vous arrêtent dans la rue, l’intérêt des médias ?

C.D. : Ça fait partie du lot. Demain, ça sera différent. C’est un passage de la vie, j’en ai déjà eu plein. Celui-ci est particulier parce que j’attire les regards, mais si les gens restent bienveillants, cela ne me pose aucun problème. Rien n’est éternel, tout s’estompe et finit par passer. Je joue le jeu, j’ai toujours été attiré par l’échange. Avant d’être connu, je discutais avec les habitants de ma rue, je déconnais chez les commerçants. Je ne fais pas d’effort. Ce ne sont pas des choses sur lesquelles je m’attarde, je n’ai pas besoin de cette médiatisation. Elle ne flatte pas mon ego, je n’ai pas besoin de ça.

GALA : Êtes-vous touché par les commentaires négatifs et les polémiques avec d’anciens candidats ?

C.D. : C’est les 20 ans, sur 500 candidats au total, seuls 20 sont partis faire Koh-Lanta la légende, ça doit laisser certains un peu amers. C’est leur problème, pas le mien. C’est dommage pour le programme et pour les candidats qui participent. Mais ça ne me touche pas et je ne réponds pas. Ce sont des choses inutiles et sans aucun intérêt.

GALA : Avez-vous peur du manque quand tout s’arrêtera ?

C.D. : Je n’ai jamais été à la recherche de la lumière, je n’ai jamais fait Koh-Lanta pour être connu. Je le fais pour le kiff, l’aventure et le défi. Je n’ai pas besoin d’être à la télé pour qu’on ne m’oublie pas. Maintenant, si d’autres opportunités se présentent et qu’elles m’intéressent, pourquoi pas, mais je ne ferai pas n’importe quoi pour rester.

GALA : Si vous gagnez, ce sera un accomplissement ?

C.D. : Ça sera la récompense de mon investissement sur les 4 saisons. Ça sera une belle page d’écrite.

GALA : Et si vous perdez à nouveau, est-ce que ce sera un éternel regret ?

C.D. : Aucunement. Je n’ai jamais été déçu, je n’ai pas l’esprit de revanche, toutes mes aventures m’ont satisfait. Si je ne gagne pas, je n’aurai aucun regret. Ce n’est pas une fin en soi d’avoir mon nom au palmarès, j’ai tellement accompli de choses à côté.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet