Faustine Bollaert : Terrorisée !

La peur panique des cambriolages empoisonne la vie de l’animatrice…

Presque six ans déjà que Faustine Bollaert est aux commandes de l’émission Ça commence aujourd’hui sur France 2. C’est avec beaucoup de bienveillance et d’empathie que l’animatrice de 43 ans donne la parole à des invités qui racontent avec émotion leurs histoires personnelles.

Des témoignages bouleversants qui émeuvent souvent la présentatrice au point qu’une fois rentrée chez elle, elle a bien du mal à oublier ce qu’elle a entendu sur le plateau. Invitée dans l’émission C à vous, ce 5 janvier, elle s’est livrée sur les répercussions que ces confessions intimes ont fini par avoir sur sa vie personnelle. « Ça devient très anxiogène parfois de faire cette émission », a-t-elle ainsi avoué. Et d’ajouter : « Quand on parle d’abus sexuels sur des enfants, moi-même j’ai des enfants, le soir à la maison, j’ai tendance à poser des questions peut-être un peu trop appuyées, alors qu’ils ont passé une journée assez traditionnelle et normale à l’école. »

Puis, l’épouse de l’écrivain Maxime Chattam, pourtant habituée à se faire des frayeurs en lisant les récits horrifiques de son mari, a confié à Anne-Élisabeth Lemoine avoir été terrorisée par une émission sur le homejacking, ces cambriolages menés en présence des habitants. « J’habite dans une maison à la campagne et, en effet, ce jour-là, j’avais entendu dans l’émission une histoire de home-jacking », a-t-elle confié.

Décision radicale

Terrifiée à l’idée d’être séquestrée par les délinquants souvent très violents qui commentent ce genre de méfaits, elle a téléphoné aussitôt à son homme en état de panique : « J’ai immédiatement appelé mon mari derrière, en lui disant : “Alors, on change l’alarme, on rajoute des verrous.” Et on a rajouté des verrous pour verrouiller un certain nombre de trucs. »

Une décision radicale, jugée malgré tout excessive par le papa de ses enfants, Abbie et Peter, qui, visiblement, n’apprécie pas plus que ça de vivre dans une forteresse. « Il s’est un peu moqué de moi, mais ça m’a vraiment rassurée », a-t-elle conclu. Avec un tel dispositif de sécurité, espérons que Faustine dormira enfin sur ses deux oreilles ! 

Valérie EDMOND

Source: Lire L’Article Complet