Faustine Bollaert traumatisée : ce jour où l’animatrice a été braquée avec une arme à feu

Animatrice à succès sur les chaînes du groupe France Télévisions, Faustine Bollart avait révélé au cours d’une interview accordée à Maximal en 2008 qu’elle avait été braquée à l’aide d’un pistolet en bas de chez elle. Une expérience qui l’avait traumatisée.

  • Faustine Bollaert

Visage incontournable des chaînes du groupe France Télévisions depuis qu’elle a quitté M6, Faustine Bollaert présente notamment l’émission quotidienne Ça commence aujourd’hui en début d’après-midi sur France 2, mais également le divertissement baptisé La Boîte à secrets, programmé en prime time sur France 3. L’animatrice officiera également pour la première fois aux commandes du télé-crochet Prodiges les jeudis 23 et 30 décembre 2021 sur France 2. Devenue une véritable vedette du petit écran, Faustine Bollaert était encore inconnue du grand public lorsqu’elle fut victime d’un braquage très traumatisant.

La présentatrice s’était livrée à ce sujet au cours d’une interview accordée au magazine Maximal en 2008, comme l’a rappelé Voici, samedi 18 décembre 2021. « Un mec m’avait braquée en bas de mon immeuble avec un flingue. Les flics m’ont embarquée avec eux toutes les sirènes dehors, pour le choper« , avait-elle révélé. Faustine Bollaert avait souligné à l’époque que la police fut très réactive, étant donné que l’homme qui avait pointé son arme sur elle avait rapidement été identifié. « Je me suis retrouvée à 5 heures du mat’ derrière une vitre sans tain pour reconnaître les suspects« , avait-elle ajouté, avant de préciser avoir déjà commis un délit par le passé. « Il m’est arrivé de piquer un truc dans un magasin et je me suis fait choper. Ils n’ont pas appelé la police, mais c’était quand même la méga-honte« , s’était remémorée Faustine Bollaert.

Faustine Bollaert avait soutenu Kim Kardashian après son agression en 2016

Traumatisée par l’agression dont elle fut victime, la présentatrice n’avait pas hésité à prendre la défense de la star américaine Kim Kardashian, lorsque cette dernière avait été séquestrée durant son passage à Paris en 2016. « Je suis révulsée par tous les commentaires que je lis aujourd’hui sur son agression sur les réseaux sociaux. Entre les vannes sexistes, les moqueries douteuses et les insultes ultra violentes, on dépasse les limites […] Cette femme est avant tout une maman, une sœur, une épouse et je ne souhaite à personne d’être réveillée a trois heures du matin avec un flingue sur la tempe, avant d’être ligotée« , avait-elle écrit sur Facebook.

Source: Lire L’Article Complet