Faustine Nogherotto (20 ans de Star Academy) : cette maladie contre laquelle elle se battait

L’ancienne candidate de la Star Academy 6, Faustine Nogherotto, est morte en janvier dernier à l’âge de 31 ans. Elle se battait contre deux maladies qui lui causaient une grande fatigue.

Il est impossible de ne pas penser à elle alors que la Star Academy célèbre ses 20 ans. En janvier dernier, Faustine Nogherotto, qui a participé à la saison 6 du télé-crochet, est décédée à l’âge de 31 ans après dix ans à se battre contre la maladie. En effet, celle qui a également participé à N’oubliez pas les paroles était atteinte du syndrome de fatigue chronique (SFC), également connu sous le nom d’encéphalomyélite myalgique. Il s’agit d’une maladie auto-immune contre laquelle il n’existe aucun traitement connu.

En 2005, c’est dans les colonnes du Parisien que Faustine Nogherotto racontait ce que les maladies lui faisaient subir. « C’est d’abord une fatigue extrême, mon corps est tout le temps sans énergie. Je sais déjà que, lorsque j’aurai fini de vous parler, je serai essoufflée, » détaillait-elle. Et d’ajouter : « Ce sont aussi des douleurs musculaires. Je ne peux pas descendre les escaliers sans trembler, parfois le simple fait de tenir un verre est insupportable. » À nos confrères, elle n’avait pas caché sa détresse. « Le combat est très difficile à mener. J’ai envie de dire aux chercheurs : Bougez-vous parce que je ne sais pas comment tenir, et l’avenir me fait peur, » avait-elle confié.

Cette promesse faite par Nagui

En 2016, Faustine Nogherotto avait participé à l’émission N’oubliez pas les paroles. Elle n’avait pas hésité à parler de ces maladies méconnues sur France 2 et avait demandé à Nagui de « faire un spectacle musical pour unir des fonds pour ces deux maladies qui sont vraiment très dures à vivre. » Une promesse qui a été tenue. En avril dernier, le mari de Mélanie Page a présenté un numéro spécial de N’oubliez pas les paroles durant lequel les candidats ont joué pour l’Association Française du Syndrome de fatigue chronique.

Crédits photos : Capture écran : Youtube

Autour de

Source: Lire L’Article Complet