Flavie Flament de retour à la télé : pourquoi elle avait quitté l’antenne

Le 9 novembre prochain, Flavie Flament signera son retour à la télévision aux commandes de sa nouvelle émission, “L’Atelier”. Un comeback qu’elle effectue neuf ans après avoir quitté l’antenne de TF1. Ce samedi 26 octobre, dans “On refait la télé”, l’animatrice a évoqué les raisons de son départ de la Une. Non Stop People vous en dit plus.

Flavie Flament a fait peau neuve. Le 9 novembre prochain, l’animatrice fera son comeback sur l’antenne de W9 avec un tout nouveau programme. Emission baptisée “L’Atelier”. Un retour qui ne passe pas inaperçu, puisque cela fait maintenant neuf ans que la présentatrice de 45 ans a renoncé à son poste d’animatrice télé. En effet, depuis 2010, Flavie Flament a poursuivi son parcours professionnel à la radio, et notamment sur les ondes de RTL. En parallèle de sa carrière d’animatrice radio, elle s’était lancée dans l’écriture de son livre, “La Consolation”, paru en octobre 2016. Un ouvrage qui a fait couler beaucoup d’encre, puisqu’elle y avoue avoir été victime de viol, alors qu’elle n’avait que 13 ans. L’homme qu’elle accusait était le photographe David Hamilton. Si ce dernier avait fermement nié les faits, il s’était donné la mort en novembre 2016. Une ultime injustice pour Flavie Flament mais aussi pour les autres victimes présumées du photographe.

Un “divorce à l’amiable” avec TF1

A l’approche de son retour à l’écran, Flavie Flament était l’invitée de “On refait la télé”, ce samedi 26 octobre. L’animatrice s’est confiée sur ses dernières années à la télévision en révélant pourquoi elle avait préféré quitter l’antenne de TF1. Chaîne qu’elle avait quittée en novembre 2009. “J’avais plus envie. Les premières années, je n’avais plus du tout envie, j’avais d’autres choses à vivre. Notamment l’aventure de ‘La Consolation’, qui ne pouvait pas être vécue d’un point de vue médiatique”, a-t-elle débuté. Et d’expliquer : “J’étais trop médiatisée pour vivre ce drame personnel. C’était devenu trop, trop intrusif. On entrait dans ma vie privée par effraction”.

Souhaitant pouvoir livrer sa vérité et panser ses plaies, Flavie Flament avait été envahie par “le sentiment qu’on attendait [d’elle] des choses {qu’elle] ne [voulait] plus donner”. Elle poursuit : “Je ne voulais plus jouer à Flavie Flament (…) être perchée sur des talons, coupée au montage et être lisse. Ce n’était plus moi”. Le déclic, elle se rappelle, avait notamment eu lieu lors de la célébration des “80 ans de Charles Aznavour”. Ce soir-là, Flavie Flament avait failli quitter l’antenne. “J’ai fait ce que j’avais à faire à la télé (…) J’en ai eu ras-le-bol”, s’est-elle souvenue. Ainsi, Flavie Flament et TF1 avaient eu recours à un “divorce à l’amiable”, suite auquel la maman d’Enzo et Antoine a pu se libérer d’une enfance tourmentée.

  • Meurtres à Belle-Île (France 3) Charlotte de Turckheim : “Incarner un gendarme en uniforme, j’ai trouvé ça génial” (Télé7 Jours)
  • TV: Banijay rachète Endemol Shine pour créer un géant mondial de la production (Relaxnews (AFP))
  • Obi-Wan : un début de tournage en été 2020 pour la série Star Wars (Allocine)
  • Demain nous appartient : Chloé et Alex pris au piège sur les photos de l’incendie (Allocine)

Source: Lire L’Article Complet