"Fort Boyard" : bientôt la fin des tigres dans l'émission ? Alexia Laroche Joubert s'exprime

Suite à la demande des défenseurs des animaux, Alexia Laroche Joubert a annoncé les nouvelles dispositions prises au sujet des tigres présents dans l’émission Fort Boyard.

  • Hugo Clément

C’est une page qui se tourne dans l’histoire de Fort Boyard. En effet, plus de trente ans après la première de l’émission diffusée sur France 2, la production a pris une décision radicale. Après avoir revu le casting de l’émission et réajusté quelques détails dans le déroulé du jeu, Fort Boyard s’apprête à faire de nouveau peau neuve sur un détail bien précis : la présence d’animaux sauvages sur le tournage. Et pour cause, l’ancien chroniqueur de Quotidien, Hugo Clément, avait épinglé le programme en s’opposant fermement à la présence de tigres : Des tigres n’ont rien à faire derrière des barreaux au milieu de l’océan et les reptiles ou les insectes ne sont pas des objets avec lesquels j’ai envie de jouer.” Une déclaration qui a donné à réfléchir à Alexia Laroche Joubert…

Les tigres de “Fort Boyard” ne seront pas remplacés à leur départ

En effet, le présentateur de Sur le front, diffusée sur la même chaîne, semble avoir été en partie entendu. Alexia Laroche Joubert, productrice de l’émission, a révélé dans les colonnes du Parisien que les tigres sauvages ne seraient plus intégrés au tournage dès que cela sera possible : “Kali, âgé de 15 ans, a pris sa retraite, et nous avons décidé de ne pas le remplacer. C’est exactement ce que prévoit aussi de faire l’Etat avec les delphinariums”, a-t-elle expliqué. Mais quid de Felindra et de son rôle emblématique dans Fort Boyard ?

Selon la productrice, le personnage de Félindra ne sera pas supprimé dans l’immédiat. Et pour cause, les tigres encore présents dans l’émission, âgés de neuf et trois ans, ont encore quelques années devant eux : “Ils ont des âges différents, aussi le départ de chacun d’eux s’étalera dans le temps, et cela correspondra au moment où ils prendront respectivement leur retraite”. La production a également ajouté que “l’état physique général” des animaux pèsera dans cette décision. Affaire à suivre…

Source: Lire L’Article Complet