François Bayrou, successeur d’Emmanuel Macron ? Il veut y croire !

À 70 ans, François Bayrou n’entend pas arrêter sa carrière politique. Lors de l’université d’été du MoDem, du 24 au 26 septembre dernier, le patron des centristes a assuré qu’il ne renoncerait « à rien ».

La retraite ? Selon L’Obs, il en est hors de question pour François Bayrou. Le chef de file du Modem s’est présenté trois fois à l’élection présidentielle (2002, 2007 et 2012), alors pourquoi pas une quatrième ? Le maire de Pau penserait déjà à l’après 2022. François Bayrou ne « renonce à rien » car il estime que « renoncer, c’est disparaître !« , a-t-il confié aux journalistes réunis en marge de l’université d’été du MoDem, qui se tenait du 24 au 26 septembre derniers à Guidel, dans le Morbihan.

À cette occasion, François Bayrou a prévenu : « Je ferai tout ce que je peux pour que les années qui viennent ne se transforment pas en guerre de succession », a-t-il assuré à nos confrères. Une ligne encouragée par les Marcheurs. En marge de l’université de rentrée du MoDem, le maire de Pau a été invité par le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand à « inaugurer une maison commune de la majorité avant la fin de l’année« . Ce rapprochement, qui ne semble pas déplaire au maire de Pau, pose la question du positionnement d’Édouard Philippe dans cette stratégie.

« Je ne suis pas pour confondre la droite et le centre »

Le 9 octobre prochain, l’ex-Premier ministre lancera son propre parti, de quoi marquer ses divergences avec Emmanuel Macron. Édouard Philippe prend un virage à droite et ses divergences attisent les tensions avec le clan du Président.« Là, Philippe cherche beaucoup plus à récupérer une partie de la droite orpheline que de se poser dans l’héritage de Macron », houspille un soutien du Président auprès de nos confrères du Parisien.

Alors que l’un des membres du MoDem affirme au quotidien que « le centre, c’est le MoDem et LREM » et qu’Édouard Philippe « ce n’est pas le centre, c’est la droite », François Bayrou prend du recul : « Je ne suis pas pour confondre la droite et le centre. Je ne veux pas de cette confusion-là. Je la trouve mortelle. Tous ceux qui voulaient nous emmener à droite ont disparu. »

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet