François Fillon et sa nouvelle vie étrillés par François Bayrou

François Fillon a été nommé, ce samedi 3 juillet, au conseil d’administration de Zaroubejneft, un groupe pétrolier public russe. Une nomination qui fait polémique. François Bayrou a vivement critiqué l’ex-Premier ministre alors qu’il était l’invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, ce dimanche 4 juillet.

C’est officiel ! Depuis ce samedi 3 juillet, François Fillon est membre du conseil d’administration de Zaroubejneft, un groupe pétrolier public russe. Sa nomination avait été proposée en juin dernier. Il devient ainsi l’un “des représentants de la Fédération de Russie”. Il entre dans cette société de développement et d’exploitation des gisements d’hydrocarbures en tant que président d’Apteras Sarl, la société de conseil qu’il a fondée en 2017 et qui travaille déjà avec des entreprises françaises implantées en Russie. “Aujourd’hui j’ai quitté la scène publique et je développe mes activités de conseil international, avait déclaré François Fillon dans Le Monde. J’ai accompagné plusieurs entreprises européennes en Russie ces derniers mois et c’est dans ce cadre que l’on m’a proposé de siéger au conseil d’administration de plusieurs sociétés russes.” Il prône ainsi “un dialogue dans l’intérêt de l’Europe” avec la Russie.

Une nomination qui est loin de faire l’unanimité dans le monde politique français. François Bayrou a d’ailleurs violemment critiqué l’ancien Premier ministre lors de l’émission du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, ce dimanche 4 juillet. “Quand vous avez été un responsable public de premier plan et que vous affichez de cette manière que vous êtes sous la coupe d’un puissant État étranger, il y a quelque chose qui moi me heurte, a déclaré le président du Modem. Selon ce dernier, la reconversion de celui que Jean-Louis Debré surnomme “le ministre pipi” n’est pas un exemple à suivre. “Jamais, pas une seconde, ni de près ni de loin”, il n’envisagerait de faire ce que François Fillon a fait, assure le maire de Pau.

François Fillon de retour devant la justice en novembre

En novembre prochain, François Fillon et sa femme feront à nouveau face à la justice dans l’affaire des soupçons d’empois fictifs, notamment de Pénélope Fillon en tant qu’assistante parlementaire. En juin 2020, l’ex-candidat à l’élection présidentielle de 2017 avait été condamné à cinq ans d’emprisonnement, dont deux ferme, 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité. Sa femme, elle, avait écopé de la même amende, 375 000 euros, ainsi que de trois ans de prison avec sursis et deux ans d’inéligibilité. Ils devaient également rembourser plus d’un million d’euros à l’Assemblée nationale, qui s’était portée partie civile lors du procès. Une condamnation dont les époux Fillon avaient décidé de faire appel. Le procès débutera le 15 novembre prochain.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet