François Hollande : cette nouvelle attaque en règle à Emmanuel Macron

Jamais le dernier pour tacler Emmanuel Macron, François Hollande a envoyé une nouvelle charge au président en story Instagram, alors qu’il répondait aux questions de ses abonnés.

Une fois n’est pas coutume, François Hollande a envoyé un pique bien senti à Emmanuel Macron. Cette fois, ce n’est pas au cours d’une interview mais en story Instagram que l’ancien président de la République a subtilement critiqué son successeur. Alors qu’il répondait aux questions de ses abonnés, François Hollande a été interrogé sur la récente polémique autour du ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, épinglé pour avoir omis de déclarer 300.000 euros de revenus. “Je ne veux pas commenter ce qui n’a pas lieu d’être mais enfin moi j’avais un principe quand j’étais président de la République, c’est que les personnes autour de moi, les ministres en particulier qui étaient dans des procédures judiciaires ou mis en examen ne pouvaient pas rester dans leurs fonctions“, a-t-il déclaré.

Une sortie qui a le mérite d’être claire, alors que le garde des Sceaux, également inquiété pour “prise illégale d’intérêts” bénéficie du “soutien total du chef de l’Etat“, selon l’entourage proche d’Emmanuel Macron. Accusé de viol il.y a quelques mois, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin n’avait pas non plus été sanctionné par le président, et avait pu conserver ses fonctions place Beauvau. François Hollande, qui entretient une rancune particulièrement tenace envers Emmanuel Macron, a donc opté pour la franchise pour évoquer l’affaire qui éclabousse Éric Dupond-Moretti depuis quelques jours.

Tensions entre Hollande et Dupond-Moretti

François Hollande n’a jamais hésité à critiquer l’actuel ministre de la Justice. Le compagnon de Julie Gayet avait d’ailleurs taclé Éric Dupond-Moretti par le passé, lui reprochant de ne pas avoir défendu l’institution judiciaire et les magistrats face aux critiques qui ont suivi la condamnation de Nicolas Sarkozy dans l’affaire des écoutes. Une position que n’avait que très peu apprécié le Garde des Sceaux, qui avait répliqué sur Europe 1, au micro de Sonia Mabrouk : “Je pense qu’un ancien président ne devrait pas s’exprimer ainsi. J’entends les leçons de l’ancien président de la République mais je dis que charité bien ordonnée commence souvent par soi-même“.

Crédits photos : Eliot Blondet/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet