Gilles Bouleau et « le port du voile » : son gros lapsus après le discours d’Emmanuel Macron

Dans le JT de 20 heures, diffusé mardi 9 novembre sur TF1, Gilles Bouleau a commis un lapsus que les internautes n’ont pas manqué de commenter, sur Twitter.

Les aléas du direct… Mardi 9 novembre, Gilles Bouleau a présenté le Journal télévisé du 20 heures, sur TF1. Alors qu’il évoquait le discours prononcé par Emmanuel Macron, un peu plus tôt, le journaliste a commis un lapsus que les internautes ont aussitôt relevé. « Les mesures annoncées ce soir concernent notamment le renforcement des contrôles du pass sanitaire et le port du voile« , a lancé le présentateur, avant de se reprendre et d’indiquer qu’il s’agissait du « port du masque ».

Il aura eu beau s’excuser auprès des téléspectateurs pour sa boulette et continuer son JT, quasi l’air de rien, de nombreuses personnes ont réagi, sur Twitter. Partageant la séquence vidéo sur le réseau social, certains utilisateurs se sont moqués du journaliste. « Gilles Bouleau a gagné sa place dans les bêtisiers pour les 30 prochaines années. À jamais dans l’histoire », s’est amusé un internaute, tandis que d’autres ont tenté de trouver une explication à ce lapsus : « L’obsession du voile… » Afin de faire taire les mauvaises langues, une personne a néanmoins tenu à rappeler que le présentateur « lit un prompteur » et que les erreurs arrivent.

Gilles Bouleau a gagné sa place dans les bêtisiers pour les 30 prochaines années. À jamais dans l’histoire pic.twitter.com/Lytwu8Uflb

Afficher un professionnalisme à toute épreuve

Pas toujours simple de rester professionnel en toute circonstance, et ce n’est certainement pas Gilles Bouleau qui dira le contraire. Mis à part ce moment de télévision, le journaliste a déjà dû rester stoïque, il y a tout juste un mois. Alors qu’il présentait une émission sur TF1, diffusée en l’honneur de Jean-Paul Belmondo, il a tenté de maîtriser ses émotions. Assis à côté de Christian Brincourt, le meilleur ami de l’acteur disparu, il avait eu « quelques difficultés à reprendre [s]es esprits », comme il l’avait affirmé auprès de nos confrères de Télé-Loisirs.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Capture écran TF1

Autour de

Source: Lire L’Article Complet