Gims à l’Élysée : cette rencontre avec Brigitte Macron durant laquelle il lui a demandé une faveur

En 2018, le chanteur Gims aurait profité d’une rencontre avec Brigitte Macron pour lui demander de l’aider dans ses démarches de naturalisation, révèle Le Parisien.

Gims et la France, c’est une longue histoire. Il est arrivé dans le pays en 1988, alors qu’il n’a que deux ans, après que sa famille a fui la République démocratique du Congo. Le chanteur n’a jamais eu la nationalité française, ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé, comme l’a révélé une enquête du Parisien, publiée ce dimanche 23 janvier. Dès 2013, Gims a lancé des démarches pour être naturalisé mais rien n’est fait. Même le soutien de la ministre de la Culture de l’époque, Aurélie Filippetti, ne suffit pas. En 2018, il retente sa chance et profite d’une rencontre avec Brigitte Macron pour lui demander de l’aider. Cependant, la tentative échoue à nouveau.

Auprès du Journal du Dimanche du 23 janvier, Gims en évoque les raisons : « Apparemment, le refus est lié à un délit que j’aurais commis quand j’étais mineur« , a-t-il expliqué. « Mais mon casier est vierge. Je referai une demande de nationalité. Je suis quelqu’un de très patient, pas du genre à baisser les bras. »

> Découvrez des photos de Gims et de sa femme Demdem, à Cannes

« C’est l’un de mes plus grands regrets« 

Si Gims a vécu toute son enfance en France, il n’a jamais pu être officiellement français. Aujourd’hui, le chanteur vit à Marrakech, au Maroc, mais il ne désespère pas d’obtenir un jour le précieux sésame : « C’est l’un de mes plus grands regrets, a-t-il expliqué au JDD. Tous mes souvenirs sont en France : je suis né à Kinshasa mais je suis arrivé ici à deux ans. Je suis français dans l’âme. Dans le cœur, il me manque‘le papier officiel’. Mais ça, ça ne dépend pas de moi. »

Auprès du Parisien, un de ses proches a témoigné sur la situation du chanteur, embêté par ce manque : « C’est juste pénible pour lui car à chaque fois qu’il vient, il doit demander un visa. » Par ailleurs, Gims est très attaché à la France : « Je suis un drapeau français à moi tout seul. Quand je voyage au Qatar, aux États-Unis… je me présente comme un artiste français. Pas congolais. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet