Gims et Dadju : découvrez Djeasha, leur sœur également chanteuse

Après Gims et Dadju, c’est autour de leur sœur, Djeasha de tenter de se faire une place dans la musique. Elle a dévoilé son premier single ce dimanche 14 février.

A propos de

  1. Dadju

  2. Maître Gims

Dans la famille Djuna, voici désormais la sœur ! Si le grand public connaît par cœur les mélodies et paroles des chansons des frères Gims et Dadju, véritables stars de la chanson française ces dernières années, un nouveau membre de la famille fait aujourd’hui ses premiers pas sur le devant de la scène : leur sœur, Djeasha. Une nouvelle artiste qui vient s’ajouter à une longue lignée. En effet, tous trois sont les enfants du musicien congolais Djuna Djanana, membre du groupe Viva La Musica. Avant elle, le petit-frère, Bedjik, s’était également essayé à la musique.

Cinquième enfant et première fille de la fratrie composée de 14 enfants, Djeasha a sorti son premier titre, intitulé “Pour la vie“, dans un registre Zouk Kompa, ce dimanche 14 février. Dans une vidéo publiée sur YouTube, samedi 5 février, Djeasha s’était présentée au grand public à travers une biographie visuelle. Si dans un premier temps, la sœur de Gims et Dadju avait fait le choix de fonder une famille, dorénavant, c’est à un projet professionnel autour de la musique qu’elle a décidé de se consacrer : “Chaque jour, matin, midi, soir, je sentais le désir de m’exprimer à travers la musique. Prendre la décision de finalement me lancer n’a pas été facile. Ce n’est pas un choix que j’ai fait comme ça du jour au lendemain“, expliquait-elle alors.

https://www.instagram.com/p/CLPS_kxJPqk/

A post shared by Djeasha Djuna (@djeasha)

“J‘ai eu beaucoup de critiques”

Les premiers pas de Djeasha dans la musique n’ont pas forcément été accueillis comme elle l’aurait souhaité. “Lorsque j’ai commencé à parler à mon entourage de mon désir de me lancer dans la musique, j’ai eu beaucoup de critiques. J’ai été jugée. J’ai eu des amis qui m’ont dit que je ne pouvais pas arriver comme ça”, se souvient-celle qui est consciente qu’être “la sœur de” a des avantages et des inconvénients. “C’est certain que je peux bénéficier de leurs expériences, mais en revanche je vais être jugée différemment et même très sévèrement“, indique-t-elle, bien décidée à tracer son chemin de façon très autonome : “J’ai avancé dans mon travail, je me suis créé une équipe internationale. J’ai énormément travaillé et bien évolué. J’ai informé mon entourage qu’après avoir bouclé mes projets. Je voulais vraiment rester concentrée et trouver ma propre identité, mon ADN musicale.” Nous ne pouvons que lui souhaiter une aussi belle carrière musicale que ses frères et son père.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Giancarlo Gorassini/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet