Grosse claque pour Éric Zemmour : le compagnon de Sarah Knafo déjà éliminé des législatives !

Candidat dans le Var sous la bannière de Reconquête, Eric Zemmour est éliminé dès le premier tour de ces législatives 2022. Un sérieux coup dur pour le compagnon de Sarah Knafo…

A propos de


  1. Eric Zemmour


  2. Sarah Knafo

Nouvelle soirée compliquée pour Eric Zemmour et ses soutiens. Après le revers essuyé lors de la présidentielle, l’ex-polémiste se retrouve encore battu dès le premier tour lors des législatives 2022 : selon les résultats annoncés par Le Figaro, le compagnon de Sarah Knafo n’a obtenu que 23,19% des voix dans la 4e circonscription du Var. Sur une terre où il a réalisé l’un de ses meilleurs scores à la présidentielle, il n’arrive que troisième derrière Sereine Mauborgne (Ensemble, 29,38%) et Philippe Lottiaux (RN, 24,03%). « Les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes. Mais nous venons de poser un drapeau dans chaque circonscription de France », a-t-il relativisé face à ses soutiens.

Après avoir longtemps hésité, Eric Zemmour s’était lancé officiellement le 12 mai dernier. « Reconquête est de retour partout en France. Je mènerai notre beau et grand combat aux côtés de nos 550 candidats. Je me présente dans la 4e circonscription du Var », avait tweeté le candidat qui avait recueilli 7,07 % des voix à la présidentielle. Autre tête d’affiche de « Reconquête ! », Guillaume Peltier, député sortant, est également éliminé dès le premier tour (13,99 %) dans le Loir-et-Cher. La vice-présidente de Reconquête, Marion Maréchal, a de son côté renoncé à se présenter elle-même en raison de sa grossesse.

>> Découvrez notre diaporama sur les femmes de la vie d’Eric Zemmour

Eric Zemmour moqué

Déjà pointé du doigt pour les difficultés de Reconquête, qui n’a pas réussi à s’allier au Rassemblement national, Eric Zemmour a récemment été moqué par Quotidien pour son look spécial législatives. Dans la chronique Flash mode, le chroniqueur Marc Beaugé s’était amusé du nouveau look « sudiste » de l’ancien polémiste. « Éric Zemmour avait sorti la chemise blanche, le chino beige retroussé et les mocassins en velours », a rappelé le journaliste en évoquant le meeting du 22 mai dernier. L’ex-polémiste a ensuite récidivé : « Cette semaine, il est allé encore plus loin avec une chemise en lin, grande, beaucoup trop grande« , a poursuivi Marc Beaugé avant de conclure : « Mais en bas, c’est pire encore. Éric Zemmour a enfilé un effroyable chino. Pourquoi effroyable ? Eh bien parce qu’il est skinny et surtout parce qu’il est vert d’eau. »

Crédits photos : Norbert Scanella / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet