Hélène de Fougerolles : l’actrice fait de nouvelles révélations sur sa fille autiste Shana

Hélène de Fougerolles a fait de nouvelles confidences sur sa vie de maman d’un enfant autiste, dans une interview accordée au magazine Télé Star. Et autant dire qu’elle a tendance à être “ultra-protectrice”.

Hélène de Fougerolles

Depuis qu’Hélène de Fougerolles a accepté de parler de sa fille, rien ne semble l’arrêter ! Pendant près de 17 ans, l’ancienne actrice de Balthazar a pourtant tenu secret sa situation familiale.

Mais la comédienne a finalement décidé de révéler que sa fille Shana, née en 2003, était atteinte d’autisme dans un numéro de Sept à Huit, diffusé en février dernier.

Depuis c’est armée d’une nouvelle énergie combattive que l’actrice est partie vivre dans le sud de la France où elle veut ouvrir une Maison de Shana, un lieu pour les jeunes adultes comme sa fille.

Je voudrais mettre en place des structures adaptées aux particularités et capacités de chacun. Ma fille ne peut pas faire ses lacets mais elle peut apprendre plusieurs langues avec une rapidité déconcertante. On a déjà trouvé la maison, on cherche des mécènes. Shana s’y rendra, comme d’autres jeunes adultes“, annonçait-elle à nos confrères de Télé Star concernant ce projet.

Bouleversée

Même si la star française fait tout pour que son enfant soit heureuse, cela ne l’empêche en rien de s’inquiéter. Toujours dans les colonnes de Télé Star, en kiosques ce lundi 3 mai, la mère de famille parle cette fois de ses appréhensions. Elle avoue d’ailleurs “avoir eu tendance à être ultra-protectrice” avec sa fille, “peut-être trop…”

Mais ce qu’il y a de bien dans ma situation, c’est que son père (le producteur Éric Hubert, ndlr) et sa belle-mère, eux, lui demandent de recommencer jusqu’à ce qu’elle y arrive. Ils lui ont même fait faire du ski ou du saut en deltaplane”.

Aujourd’hui c’est le coeur léger qu’elle regarde sa fille s’épanouir. J’ai longtemps cru être une mauvaise mère, je m’en suis tellement voulu… Je suis bouleversée par tous les mots de soutien que je reçois. Moi qui aie passé dix-huit ans à cacher tout ça… Ce chemin, c’est l’aventure de ma vie.”

Elle confie même à nos confrères au passage “On m’a longtemps dit que Shana avait des problèmes comportementaux à cause de moi, que j’étais trop vulnérable, pas assez équilibrée, trop protectrice.” Des reproches qu’elle semble avoir pardonné pour aller de l’avant.

Source: Lire L’Article Complet