Hommage à Jean-Paul Belmondo : une absence surprend les internautes

Le jeudi 9 septembre se tenait l’ultime hommage à Jean-Paul Belmondo aux invalides, un hommage national, mais aussi populaire. Mais l’absence de l’un de ses amis a surpris le public…

  • Alain Delon

Le clap de fin pour un grand acteur. Jean-Paul Belmondo nous a quittés à l’âge de 88 ans le triste jour du 6 septembre 2021. Pour rendre un dernier hommage à ce grand homme qui a marqué le cinéma français, Emmanuel Macron avait annoncé un grand hommage national, qui s’est tenu le jeudi 9 septembre 2021. Un hommage pendant lequel de nombreux acteurs et collègues se sont remémoré avec le sourire le souvenir de Jean-Paul Belmondo, faisant écho à sa personnalité solaire et les dernières paroles qu’il a eu : “Ne pleurez pas, ne soyez pas tristes. J’ai eu une vie heureuse, grâce à ma famille, à mes amis et au public. On va parler de moi un moment, et puis les gens vont passer à autre chose“, a-t-il affirmé, quelques minutes avant de rendre son dernier souffle, selon son ami de longue date Jeff Domenech qui s’est confié au Parisien, mercredi 8 septembre 2021. Mais alors que Michel Drucker, Marion Cotillard, Cyril Hanouna, Jean Dujardin, Gilles Lellouche ou encore Guillaume Canet et tant d’autres saluaient la mémoire du Magnifique aux côtés de sa famille et de son ex-femme, Natty, l’absence d’un invité très particulier a été remarquée… Alain Delon, l’un de ses grands amis.

Alain Delon, solitaire dans le deuil

Sur les ondes d’Europe 1, l’ami et ancien rival de Jean-Paul Belmondo s’était pourtant dit dévasté par son départ, et avait annoncé qu’il serait présent pour ce moment solennel. Mais Alain Delon n’a pas été aperçu aux côtés des célébrités présentes. Beaucoup d’anonymes sur Twitter ont fait part de leur étonnement concernant cette absence. “Pourquoi Alain Delon était absent de la cérémonie ?”, se sont demandé les téléspectateurs de France 2, TF1 ou encore BFMTV. Une absence remarquée… mais qui était justifiée. L’acteur était en effet trop bouleversé pour faire le déplacement. Sur BFMTV, la cheffe du service culturel de la chaîne a expliqué : “On avait peu d’espoir de le voir, parce qu’on l’imaginait mal exprimer sa tristesse et son chagrin avec le cinéma français. Elle a également poursuivi avec tristesse : “Il préfère gérer son chagrin seul, et on l’imagine extrêmement triste devant sa télé.”

Source: Lire L’Article Complet