« Il le sadisait » : Jean-Michel Blanquer a fait vivre un enfer à Gabriel Attal

Durant ses premières années au pouvoir, aux côtés d’Emmanuel Macron, Gabriel Attal a dû faire fi des nombreuses remarques de Jean-Michel Blanquer. Des années difficiles qui lui ont même valu un surnom surprenant.

Être le plus jeune membre du gouvernement n’est pas forcément un cadeau. Si Gabriel Attal a dû être flatté de sa nomination au poste de secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale en octobre 2018, le trentenaire aurait connu quelques désagréments avec Jean-Michel Blanquer, le ministre avec lequel il était rattaché. Ce dimanche 31 octobre dans les colonnes du journal Le Monde, un ancien membre du gouvernement a fait part des difficultés rencontrées par Gabriel Attal : « Blanquer était insupportable avec lui, il le sadisait sous prétexte que Gabriel commençait à avoir une vraie notoriété », a-t-il confessé.

Ce dernier n’aurait pas osé se confronter fermement au problème, sous peine de voir son avenir politique prendre fin. Pourtant, selon cette même source, Gabriel Attal aurait, à plusieurs reprises, fait ressentir son malaise face à Jean-Michel Blanquer. « Même si Gabriel ne se plaignait pas trop, il le faisait savoir, sur le mode ‘’faites-moi sortir de là, je vous en supplie’ », a confié la source au quotidien. La rivalité entre les deux membres du gouvernement est telle que le jeune homme, diplômé de Sciences Po Paris, a hérité du surnom « Natascha », en référence à l’histoire d’une femme autrichienne, nommée Natasha Kampusch, qui a été séquestrée pendant 8 ans au domicile de l’homme qui l’avait enlevée.

Ascension politique

Mais les brimades du ministre de l’Éducation nationale, et son surnom, murmuré dans les couloirs de l’Élysée, ont dû prendre fin dès que le trentenaire a pris du galon. En juillet 2020, Gabriel Attal, malgré son jeune âge, a été nommé porte-parole du gouvernement. Un poste qui nécessite toujours une collaboration avec Jean-Michel Blanquer et l’ensemble des ministres, mais qui doit certainement lui permettre de hausser le ton en cas de désaccords.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : JB Autissier / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet