“Il y a une augmentation des cas” : Jérôme Salomon jette un pavé dans la mare

Ce jeudi 22 septembre, dans Complément d’enquête, le directeur général de la Santé (DGS), Jérôme Salomon, s’est exprimé au sujet de la reprise du Covid-19. Un témoignage relayé dans la presse, qui risque de faire des vagues du côté de l’exécutif.

Un constat qui pourrait en inquiéter plus d’un. Ce jeudi 22 septembre, France 2 s’apprête à diffuser un numéro du magazine Complément d’enquête consacré à la huitième vague de Covid-19. L’augmentation des cas, palpable selon une enquête du Parisien publiée ce jeudi, y est confirmée par Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé. « Il y a objectivement une augmentation des cas, notamment chez les jeunes », affirme-t-il dans le reportage, cité par le quotidien ou encore France info. Au cours de son entretien avec les journalistes du magazine, le spécialiste de santé publique invite les Français à faire preuve de vigilance : « Il faut reprendre nos gestes barrières », préconise-t-il, avant d’ajouter : « et, pour toutes les personnes qui ont une indication à la vaccination, faire leur rappel en même temps que leur rappel grippe ».

À première vue, cette déclaration n’a rien de surprenant. Surtout si l’on tient compte des chiffres de Santé publique France, relayés par Le Parisien : une moyenne de 30.000 cas par jour, avec une hausse de 40% en une semaine. Les tests, au nombre de 1.1 millions de tests PCR et antigéniques réalisés entre le 12 et le 18 septembre, parlent d’eux-mêmes. Mais en semblant annoncer le début d’une huitième vague, Jérôme Salomon s’inscrit à contre-courant du gouvernement. En particulier du ministre de la Santé, François Braun, qui, sur France inter lundi 19 septembre, tenait un tout autre discours : « [il] est trop tôt pour dire que c’est le début de la huitième vague », avait-il assuré. Le Complément d’enquêtes de ce 22 septembre risque donc de faire quelques vagues.

Jérôme Salomon, décrié par une partie de la Macronie

Par ailleurs, Jérôme Salomon ne serait pas très apprécié dans les rangs de la majorité présidentielle… L’ancien ministre de la Santé, Olivier Véran, à présent porte-parole du gouvernement, ne dira pas le contraire. « Véran ne s’est jamais entendu avec Salomon », affirmait déjà une source du Figaro en décembre 2020. En cause, notamment, leur opposition sur la gestion de la première vague de l’épidémie de covid-19. Plus tôt, en mai 2020, c’était au tour du Point de dénicher le surnom que lui donnaient les membres de l’exécutif : le « croque-mort », en référence aux bilans du nombre de morts de la maladie, que le patron de la DGS devait annoncer chaque soir. La nouvelle déclaration de Jérôme Salomon risque ainsi de rallumer les braises.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Eric Tschaen / Pool / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !


  • Jérôme Salomon

  • suivre plus de stars

Autour de

Source: Lire L’Article Complet