Inès Loucif : « écoeurée » par les annonces d’Emmanuel Macron, elle dénonce l’obligation vaccinale des soignants

Inès Loucif est très en colère. L’ancienne candidate de Koh-Lanta est infirmière et les dernières annonces d’Emmanuel Macron qui obligent le personnel soignant à se vacciner ne passent pas. Elle a poussé un gros coup de gueule sur Instagram.

Inès Koh-Lanta, l’île des héros

Emmanuel Macron

C’est un débat sans fin. Ce lundi 12 juillet, Emmanuel Macron a durci le ton lors de sa dernière allocution à la télé. Face à la progression des contaminations au variant Delta, le président de la République a annoncé plusieurs mesures. Outre l’instauration d’un pass sanitaire dans les lieux de loisirs ou encore de restauration, le chef de l’Etat a proclamé l’obligation vaccinale du personnel soignant. Un scandale notamment pour de nombreux infirmiers et infirmières qui ne souhaitent pas être vaccinés contre la Covid-19. Et depuis les annonces d’Emmanuel Macron, la colère gronde parmi le personnel hospitalier. Inès Loucif, elle, a beau avoir participé à Koh-Lanta et à La Villa des coeurs brisés, elle n’en a jamais oublié sa vocation d’infirmière. Toujours en activité, la jeune femme avait déjà crié sa colère depuis le début de la crise du coronavirus. Sur les réseaux sociaux, l’ex-aventurière de TF1 n’hésitait pas à dévoiler le quotidien difficile des soignants en manque de moyen et sous pression face à la vague de malades en réanimation. Elle avait même prédit une troisième vague.

“Ils nous tiennent”

Et Inès Loucif avait malheureusement vu juste. Pire, la France pourrait ne pas échapper à sa 4ème vague. Mais loin de faire la leçon à ses internautes, la candidate de téléréalité est surtout en colère contre le gouvernement qui oblige à présent le personnel soignant à se vacciner. Sur la story de son compte Instagram, elle a ainsi poussé un gros coup de gueule. “J’en reviens toujours pas du discours qu’a prononcé Macron, a-t-elle déclaré. Imposer le vaccin aux soignants, je suis tellement écoeurée. Ça a applaudi à 20h et maintenant ça met au pied du mur. Et ça nous prend pour des cons, excusez-moi le terme, en nous disant ’si vous voulez retrouver une vie normale’, alors que ça sera plus jamais le cas. Ils nous tiennent. Bref, je suis outrée de ce qui se passe. Démocratie, ouais.

Très remontée, Inès a également publié des textes attestant que “l’obligation vaccinale est contraire à la déclaration universelle des droits de l’homme” ou encore qu’elle est “contredite par le code civile” et “en contradiction avec le code de la santé publique“. Un gros coup de gueule qui est loin d’être terminé.


Source: Lire L’Article Complet