Isabelle Boulay : loin d’Eric Dupond-Moretti, elle savoure une consolation

Isabelle Boulay a reçu une bonne nouvelle ce mercredi 28 octobre : elle a été récompensée du prix de l’Album de l’année en catégorie réinterprétation lors du gala de l’ADISQ au Québec.

De quoi remonter le moral en ces temps mornes. Isabelle Boulay a reçu ce mercredi 28 octobre le prix de l’Album de l’année en catégorie réinterprétation lors du gala de l’ADISQ, équivalent québécois de nos Victoires de la Musique. La chanteuse a été récompensée par l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo pour son dernier opus, En attendant Noël, paru le 22 novembre 2019 et dans lequel elle reprend des chansons de Noël en français et anglais.

Ce dimanche 1er novembre, suite à la fin de la remise de prix qui s’est tenue en deux soirées, la compagne d’Eric Dupond-Moretti a posté une photo du trophée, trônant fièrement chez elle. En légende, elle s’est réjouie : “Un moment de partage et de simple réjouissance… Je vous présente Félix Numéro 19 en ces temps de COVID-19 ! Merci l’ADISQ ! Et merci à vous ! Love.

https://www.instagram.com/p/CHDuIkJHlU5/

Un moment de partage et de simple réjouissance… Je vous présente Félix Numéro 19 en ces temps de COVID-19 ! Merci l’ADISQ! Et merci à vous! Love 💕.

A post shared by Isabelle Boulay (@isabelleboulayofficiel) on

Une victoire et une défaite

Cette récompense est la 19ème qu’Isabelle Boulay reçoit de la part de l’ADISQ en vingt ans. Et une vingtième aurait pu s’y ajouter durant cette dernière édition. La Québécoise, qui s’est faite connaître des Français en jouant dans la reprise de Starmania en 1998, était aussi en lice pour le prix d’Interprète féminine de l’année face à Marie-Pierre Arthur, Marie-Mai, Ariane Moffatt et Alexandra Stréliski. C’est finalement cette dernière qui a reçu la distinction. Une déconvenue qui ne saurait empêcher Isabelle Boulay de savourer ce rare moment de joie, alors que la Covid-19 met à l’épreuve le monde de la culture et qu’il lui est impossible de retrouver son compagnon en France.

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet