“J’aimerais vous prendre dans mes bras”: Apolline de Malherbe émue par le témoignage fort d’une auditrice

Vivre ou plutôt survivre avec une petite retraite, c’est le quotidien de beaucoup. Ce vendredi 6 mai, une auditrice a partagé sa propre expérience sur RMC. Un véritable appel à l’aide qui a bouleversé Apolline de Malherbe.

Un cri du cœur. Avec la question écologique, ce fut l’un des grands sujets qui ont été mis sur la table durant cette campagne présidentielle : l’âge de départ à la retraite. L’actuel locataire de l’Élysée a ainsi mis en lumière son projet de faire reculer l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans en 2028, voire 65 ans. Sur les ondes de RMC, ce vendredi 6 mai, Chantal, une auditrice de 70 ans, a exprimé son désarroi quant à la thématique : “Je suis obligée de vendre ma maison pour payer un crédit de 400 euros. Macron ne fait rien pour nous !” Un témoignage qui a touché en plein cœur Apolline de Malherbe, aux commandes de la matinale : “Chantal, j’aimerais venir vous rejoindre pour vous prendre dans mes bras.”

Connue pour son ton incisif, la compagne d’Harold Hauzy, ex-conseiller en communication de Manuel Valls, n’a pu cacher son trouble face à la situation de la retraitée. “Je ne gagne pas beaucoup d’argent… Je ne touche que 800 euros et je n’ai que 50 euros pour vivre chaque mois. J’ai travaillé toute ma vie, je ne comprends pas les gens qui se plaignent”, a détaillé l’intéressée. Et d’ajouter : “Depuis que je suis à la retraite, je ne bouge plus de chez moi, juste une seule fois pour faire 50 euros de courses par mois. Vous croyez que c’est une vie pour moi ?” “Non, ce n’est pas une vie, a simplement répondu la présentatrice de 41 ans, pleine de compassion.

📞 Le témoignage bouleversant de Chantal, auditrice RMC : "Je suis obligée de vendre ma maison pour payer un crédit de 400€. Vous croyez que c'est une vie ? Macron ne fait rien pour nous !". #ApollineMatin pic.twitter.com/EB5HBCgO1g

>> PHOTOS – Karine Le Marchand, Léa Salamé… 20 femmes journalistes qui ont pesé sur la campagne 2022

Apolline de Malherbe, touchée par des questions de société

Apolline de Malherbe a toujours gardé son sang-froid face aux nombreux invités politiques qu’elle a reçus. Mais la pétillante brune avait déjà laissé ses émotions prendre quelque peu le dessus en 2017, alors qu’elle était enceinte. “J’ai participé au grand débat de la droite durant la primaire 2017 sur BFMTV. J’étais en charge des questions de sécurité face à François Fillon, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé…” avait-elle confié à Gala en avril 2022. Et d’ajouter, visiblement touchée par le sujet abordé : “Au moment où je suis arrivée, j’ai eu un peu les larmes aux yeux et je me suis dit : ‘Faut pas que ça se voie sinon je vais avoir l’air ridicule.’ […] Je me disais que j’allais mettre un enfant au monde dans ce monde-là.”

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture d’écran RMC

Autour de

Source: Lire L’Article Complet