Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau : ce qu’ils interdisent catégoriquement à leur fils

De passage dans l’émission Buzz TV du Figaro mercredi 24 novembre 2021, afin d’évoquer son nouveau documentaire, Mélissa Theuriau s’est confiée sur l’éducation de son fils, à qui elle interdit une chose en particulier avec son compagnon Jamel Debbouze.

  • Mélissa Theuriau
  • Jamel Debbouze

Ancien visage emblématique du paysage audiovisuel français, Mélissa Theuriau continue de travailler dans le milieu de la télévision, même si elle n’apparaît désormais plus à l’antenne. L’ancienne présentatrice de l’émission Zone Interdite sur M6, qui est devenue productrice, était de passage au sein de l’émission Buzz TV du Figaro mercredi 24 octobre 2021. À cette occasion, la compagne de l’humoriste Jamel Debbouze a réalisé la promotion du dernier documentaire de sa société de production, baptisée 416 Prod, qui fut diffusé le même jour à partir de 20h30 sur la chaîne parlementaire LCP. Intitulé Réparer les vivantes, ce film portait sur la prise en charge des femmes victimes de violence.

Au cours de cet entretien, l’ancienne journaliste de LCI a également évoqué la famille qu’elle forme avec Jamel Debbouze et leurs enfants. Bien qu’il soit aujourd’hui devenu adolescent, leur fils Léon doit toujours faire face à une interdiction formelle de la part de ses parents concernant les réseaux sociaux. « J’ai un ado de 13 ans qui commence à avoir très envie d’avoir des réseaux sociaux et on y est opposé pour l’instant. On essaye de résister. Après, ça fait aussi partie d’un mode de fonctionnement, d’échange et de sociabilité entre jeunes donc il faut toujours trouver l’équilibre entre ne pas les isoler complètement et avoir un œil sur ce qu’ils font« , a expliqué Mélissa Theuriau.

Mélissa Theuriau révèle pourquoi elle n’a pas de compte Twitter : « Je perdrais mon temps, je ne serais pas efficace et utile »

Pour sa part, le productrice compte plus de 100.000 followers sur Instagram, où elle partage occasionnellement des photos d’elle aux côtés de son mari, mais ne possède pas son propre compte sur Twitter, contrairement à la majorité des personnalités travaillant dans le domaine de la télévision. « Je perdrais mon temps, je ne serais pas efficace et utile« , a-t-elle avoué à ce sujet. « J’ai une collaboratrice qui essaye de nous positionner, il y a un compte 416 qui peut rendre visibles nos productions. Mais je ne sais absolument pas m’en servir et je m’en porte mieux« , a également ajouté la journaliste.

Source: Lire L’Article Complet