Jane Birkin : ses confidences étonnantes sur la chirurgie esthétique

La chanteuse emblématique des années 1970, Jane Birkin, s’est confiée dans les colonnes de Vogue, le 22 janvier 2021, au sujet du temps qui passe… Interrogée sur son rapport à la chirurgie esthétique, l’ex-compagne de Serge Gainsbourg a répondu sans filtre.

  • Jane Birkin
  • Charlotte Gainsbourg

Un sourire, des lunettes posées sur le bout du nez et les cheveux en pagaille… il n’en faut pas plus à Jane Birkin pour briller. Cinquante ans après avoir été le symbole érotique de toute une génération, l’ex-compagne de Serge Gainsbourg constate sans rechigner que le temps a laissé des marques. Et qu’est-ce que cela peut-il bien faire ? Pour Jane Birkin, absolument rien. La maman de Charlotte Gainsbourg n’en a que faire. Comme elle l’explique aux journalistes de Vogue, qui ont recueilli son témoignage le 22 janvier 2021, ces dernières années lui ont permis de tomber amoureuse, lui ont donné de beaux petits-enfants et un tout nouvel album, Oh ! Pardon, tu dormais, dans les bacs depuis le mois de décembre. Cependant, Jane Birkin l’admet sans rougir, elle pourrait peut-être s’apprêter davantage !

“Je n’ai jamais eu le courage de faire des corrections, j’ai tellement peur”

Interrogée sur sa routine beauté, Jane Birkin ne s’éternise pas : “Je ne fais pas vraiment grand-chose. Je devrais faire beaucoup plus. Parfois, mon coiffeur me fait des boucles parce que sinon mes cheveux sont raides et ça me fait une tête longue de cheval !”, a-t-elle confié avec humour. Quid de la chirurgie esthétique ? “Je n’ai jamais eu le courage de faire des corrections parce que j’ai tellement peur qu’ils commettent une erreur et ne puissent pas revenir dessus que je ne pense pas que cela en vaille vraiment la peine”, explique-t-elle, en toute transparence, estimant qu’elle a eu “fière allure” jusqu’à ses soixante ans. Et après, alors ?

À l’aube de ses soixante-quinze ans, Jane Birkin estime qu’un coup de bistouri serait inutile : “Il est un peu tard pour faire les choses que vous auriez pu faire entre 50 et 60 ans à 70 ans. Je ne pense pas que cela vaille vraiment la peine de faire un lifting à 75 ans !” D’ailleurs, rien ne lui fait plus plaisir que de voir le reflet de sa propre mère lorsqu’elle se regarde dans le miroir : “Je commence à lui ressembler. J’ai les mêmes guimauves en forme de peau sous mes avant-bras. Les petits-enfants disent : ‘Oh! C’est gentil et doux’, et je pense que c’est ce que je pensais aussi avec ma mère”. Pourtant, sa mère, Judy Campbell, célèbre actrice et chanteuse anglaise des années 1940, ne vivait que pour son apparence. Lorsque sa maison a pris feu pendant la guerre, celle-ci n’a gardé que son parfum. “Je lui ai dit: ‘Ma! Tu n’as pas pris de nourriture? De vêtements? Et elle a dit: ‘Non. Quand tu n’as plus rien, c’est le miroir qui compte.'” Un héritage que Jane Birkin a préféré laisser derrière elle…

Source: Lire L’Article Complet