« Je me suis réveillée à 40 ans… » : Hélène Darroze révèle pourquoi elle n’a pas eu d’enfant biologiquement

Bien qu’elle soit l’heureuse mère adoptive de ses deux adolescentes, Hélène Darroze aurait aimé connaître les joies de la grossesse. Mais son quotidien derrière les fourneaux en ont décidé autrement, comme elle le confie dans S le Mag, en kiosque ce jeudi 18 novembre.

Cheffe doublement étoilée en France, triplement étoilée au Royaume-Uni et « meilleure chef du monde » en 2015, Hélène Darroze n’a plus sa renommée à faire derrière les fourneaux. Si elle a su mettre les petits plats dans les grands tout au long de sa carrière, cela a été au prix de nombreux sacrifices. Pour en arriver à une telle notoriété, la jury de l’émission Top Chef a dû mettre entre parenthèses ses envies de maternité. Bien qu’elle soit aujourd’hui l’heureuse mère adoptive de Charlotte et Quiterie, Hélène Darroze aurait aimé découvrir les joies de la grossesse, comme elle le révèle dans le nouveau numéro de S le Mag, en kiosque ce jeudi 18 novembre. « Franchement ? J’aurais aimé être une mère biologique, je l’ai envisagé, avoue-t-elle en toute sincérité. Mais je me suis réveillée à 40 ans avec des responsabilités, du personnel, des sollicitations de toutes parts, il n’y avait pas de place pour rien d’autre… »

Alors qu’elle pensait qu’un enfant n’avait pas sa place dans son quotidien, « la lecture d’un livre » a littéralement bouleversé sa vie. « Je me souviens de La Joie de Don, de Mère Teresa, qui m’avait convaincue d’adopter, se remémore Hélène Darroze avec émotion. Elle y parlait de l’amour à distribuer à tous ces enfants seuls, abandonnés… Cela m’a confortée ». Ne doutant alors pas « de l’amour » qu’elle pourrait leur apporter, l’amie de Michel Sarran s’est lancée dans les démarches pour l’adoption. Si cette décision n’a pas tout de suite été au goût de sa mère, ses « croyances » et « convictions » ont eu raison de tout. Aujourd’hui, Hélène Darroze est étoilée meilleure maman par ses deux adolescentes.

https://www.instagram.com/p/CVDUMOZjq7q/

A post shared by Hélène Darroze (@helenedarroze)

Laeticia Hallyday, son soutien de taille pendant l’adoption

Le chemin pour devenir mère a été long pour Hélène Darroze. Dans ce parcours, la cheffe cuisinière a toujours été épaulée par Laeticia Hallyday. Ayant passé cette épreuve lors de l’adoption de Jade et Joy, en 2004 et 2008, la jeune veuve de Johnny Hallyday était la personne la plus à même pour comprendre le combat de son amie. Un soutien de taille pour lequel Hélène Darroze s’est montrée très reconnaissante dans les colonnes de Libération.

« C’est long, l’agrément, neuf mois, comme une grossesse. Elle m’a donné de bons conseils. La première réunion à la Ddass, je me suis dit que je n’y arriverais jamais, ils vous détruisent le moral ! Je l’ai appelée, elle m’a soutenue« . Si le thème de l’adoption leur a permis de se rapprocher, les deux femmes ont tissé une belle amitié. Plus qu’une simple copine, Laeticia Hallyday est la soeur qu’elle n’a jamais eue. Contrairement à ce que peut chanter Maxime le Forestier, Hélène Darroze a bel et bien choisi sa famille.

Crédits photos : Giancarlo Gorassini/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet