« Je me suis souvent trouvée conne » : Jenifer revient sur son rôle de coach dans The Voice

Jenifer participera aux 10 ans de The Voice qui propose pour l’occasion une édition All-Stars. La chanteuse est revenue sur son expérience en tant que coach dans le télécrochet lors d’une interview accordée à Télé 7 Jours, et elle n’est pas toujours tendre avec elle-même.

The Voice sera de retour ce samedi 11 septembre sur TF1 pour une saison particulière. A l’occasion des dix ans de l’émission, la production propose une édition All-Stars où 50 talents qui ont marqué le télécrochet retenteront leur chance face à cinq coachs : Florent Pagny, Mika, Zazie, Patrick Fiori et Jenifer. La maman de trois enfants a accordé une interview à Télé 7 Jours.

L’interprète d’Au soleil est revenue sur son expérience dans le fameux fauteuil rouge et se montre assez dure envers elle-même. “Je m’emmêle les pinceaux en parlant, et je me suis souvent trouvée conne en me regardant ensuite ! Pardon du terme, mais j’ai eu envie de me mettre des claques plusieurs fois en dix ans, indique-t-elle. Jenifer a longtemps estimé qu’elle n’avait pas sa place en tant que coach. “J’étais quand même assise à côté d’artistes incroyables. J’ai et j’aurai toujours moins d’années dans les pattes qu’un Florent Pagny, qu’un Louis Bertignac ou un Garou, avait-elle révélé dans Télé-Loisirs, le 27 août dernier.

Jenifer : “La vie est bien trop courte pour se prendre la tête”

Pour la première édition, Jenifer avait longuement hésité avant d’endosser le rôle de coach : “J’avais longtemps réfléchi avant d’accepter lors de la première saison. Je n’étais pas très à l’aise. J’avais peur, avait confié la gagnante de la Star Academy. Aujourd’hui, elle affirme à Télé 7 Jours qu’elle s’assume davantage : “La vie est bien trop courte pour se prendre la tête avec les questions futiles que je me posais au départ.” Et de conclure : “Je suis dans ce fauteuil pour une raison, et ce qui est important, c’est ce qui se joue devant moi.”

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet