« Je ne sais pas ce qu’il lui a pris » : la sortie de Gabriel Attal fait grincer des dents

Fustigeant “la frange capricieuse et défaitiste” du pays, Gabriel Attal s’en est pris aux Français refusant de se faire vacciner. Les propos du porte-parole du gouvernement ont exaspéré ses collègues, relate Le Figaro ce lundi 19 juillet.

Ses propos ne passent pas. Dans une interview au Parisien, Gabriel Attal s’en est pris aux Français refusant de se faire vacciner contre le Covid-19. Selon le porte-parole du gouvernement, le pays serait scindé entre une Francelaborieuse et volontariste, qui veut mettre le virus derrière et travailler” et “une frange capricieuse et défaitiste, très minoritaire, qui se satisferait bien de rester dans le chaos et l’inactivité”. Des propos cash qui ont agacé ses collègues du gouvernement. “Je ne sais pas ce qui lui a pris”, a réagi une ministre de premier plan dans les colonnes du Figaro, ce lundi 19 juillet, estimant que de telles déclarations ne sont pas “la ligne du président”.

D’après cette ministre, les vaccinoseptiques ne sont pas “des gens méchants”. “Il suffit de leur parler poliment”, a-t-elle estimé auprès du Figaro. Durant le week-end, les manifestations se sont multipliées en France pour protester contre l’extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants. Dans les cortèges, certains manifestants ont scandé des slogans en référence à l’Apartheid ou au régime nazi. Pour Emmanuel Macron, l’enjeu est clair : inciter les Français à se faire vacciner sans imposer la vaccination obligatoire à l’ensemble de la population. Au lendemain des annonces du chef de l’État, le record de vaccination a été battu en France, avec près de 800 000 doses injectées.

Jean Castex attendu au 13 heures de TF1

L’épidémie avait marqué le pas ces dernières semaines mais désormais, le nombre de contaminations au variant Delta ne cesse de croître. “Le nombre de cas a doublé en une semaine”, s’est alarmé Gabriel Attal lors d’un point presse ce lundi 19 juillet, évoquant plus de 10 000 nouveaux cas en 24 heures. Plus que jamais, l’exécutif mise sur la vaccination de masse pour enrayer enfin la pandémie en France. Objectif : convaincre les indécis avec de la pédagogie. Jean Castex est attendu au 13 heures de TF1 ce mardi. Le Premier ministre s’exprimera sur le projet de loi imposant la vaccination des soignants, débattu à l’Assemblée nationale puis au Sénat cette semaine.

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet