“Je vois bien un 2–0”: François Hollande surprend en livrant ses pronostics pour la Coupe du monde

Dans les colonnes du Parisien, lundi 21 novembre, François Hollande a fait ses pronostics quant à l’avenir des Bleus pendant la Coupe du monde et sur les résultats du match de l’équipe de France face à l’Australie, qui se déroulera ce mardi 22 novembre dès 20 heures.

Ce mardi 22 novembre à partir de 20 heures, l’équipe de France de football va affronter celle de l’Australie, dans le cadre de la Coupe du monde qui se déroule au Qatar. Interviewé par Le Parisien, la veille de cette importante rencontre sportive, François Hollande a accepté de donner son avis sur les résultats attendus de ce tout premier match des Bleus durant la compétition. “Ils vont gagner, c’est sûr !”, a lancé l’ancien président de la République avec enthousiasme, en précisant qu’il “voi[t] bien un 2-0″ comme score.

Visiblement heureux de faire ses pronostics, François Hollande a également ajouté, au sujet des footballeurs de l’équipe de France et de leur avenir au sein de la Coupe du monde : “Il faut qu’ils se qualifient pour les huitièmes de finale en sortant en tête de leur poule…” “Pas facile, car le Danemark est une équipe compliquée à jouer, qui réserve des surprises”, a estimé l’ex-chef d’État. Dans les colonnes de nos confrères, ce passionné de ballon rond a rappelé que les Bleus ont “subi des épreuves”, notamment avec “le forfait de Benzema, et avant lui, d’autres joueurs de premier plan qui n’ont pas pu partir pour le Qatar”.

>> PHOTOS – Découvrez les femmes qui ont compté dans la vie de François Hollande

Un “espoir” de voir les Bleus se hisser jusqu’en finale

Quoi qu’il en soit, l’ancien Président sera au rendez-vous devant sa télévision pour ne rater aucun match de l’équipe de France durant la compétition sportive et il “espère” bien que les joueurs iront jusqu’en finale. Malgré tout, François Hollande a expliqué au Parisien avoir un regret, d’ordre social plus que footballistique : “Cela aurait été bien que les Européens aient la même attitude pour le port du brassard LGBT.” Une référence directe aux sept sélections européennes qui ont, lundi 21 novembre, annoncé qu’elles abandonnaient l’idée d’arborer le fameux brassard “One Love” qui devait s’afficher en symbole de la lutte contre les discriminations.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Giancarlo Gorassini/Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • François Hollande

Ségolène Royal et François Hollande ont formé un couple emblématique de la politique française pendant près de 30 ans. De leur histoire, qui a commencé sur les bancs de l’ENA, sont nés leurs quatre enfants Thomas (1984), Clémence (1986), Julien (1987) et Flora (1992). Jamais marié, ils annoncent leur rupture en 2007 sans en dévoiler les causes.

Dans le livre intitulé Ségolène Royal :Les coulisses d’une défaite, écrit par deux journalistes de l’AFP et paru en juin 2007, la mère de famille raconte : « J’ai demandé à François Hollande de quitter le domicile, de vivre son histoire sentimentale de son côté, désormais étalée dans les livres et dans les journaux, et je lui ai souhaité d’être heureux. On est en bons termes, on se parle, il y a du respect mutuel ».

Fille cadette de Ségolène Royal et de François Hollande, Flora Hollande a caressé l’idée de suivre la voie de ses parents en politique. Lors de la primaire de la gauche en 2012, elle apporte son soutien à sa mère plutôt qu’à son père. Un choix qu’elle a expliqué à Gala : Je n’avais pas cours en septembre. J’ai donc été la plus impliquée de la fratrie dans la campagne des primaires de ma mère. Je l’accompagnais dans ses déplacements, sur les plateaux télé ».

Avant d’ajouter : « Ayant suivi de près la campagne de ma mère, moi aussi, j’ai pleuré au soir du premier tour des primaires. Et puis je lui ai dit : « Il y aura 2017 ! » Je sais que c’est une battante, après une difficulté, elle sait ressurgir et, en tant que femme, je veux prendre exemple sur elle »

Ma mère a toujours été disponible en dépit de son emploi du temps. Je la questionne souvent sur sa jeunesse, sa vocation, les sources de son engagement politique. Avec mon père, on parle un peu moins de la vie ». Le soir de l’investiture de François Hollande après sa victoire, elle était la grande absente : « Je veux juste continuer à vivre ma vie tranquillement. Ne comptez pas sur moi pour poser le tapis rouge ! »

Autour de

Source: Lire L’Article Complet