Jean Castex : ces deux postes qu’Emmanuel Macron lui a proposés pour l’après-Matignon

Le deal était qu’il quitte Matignon après l’élection présidentielle. Face au refus de Jean Castex de prolonger son mandat de Premier ministre, Emmanuel Macron lui aurait proposé deux postes importants pour le garder à ses côtés, rapporte Paris Match ce 7 mai.

Ce vendredi 13 mai, à minuit, Jean Castex ne sera plus le Premier ministre d’Emmanuel Macron. Pourtant ce dernier aurait bien prolongé son mandat jusqu’aux législatives des 12 et 19 juin prochains. Alors à défaut de le garder à Matignon, le président de la République aurait tenté de lui remettre les clefs d’un ministère, mais sans succès. « L’Élysée l’aurait approché pour savoir s’il voudrait rempiler comme ministre de la Justice ou de l’Éducation. Mais l’intéressé aurait décliné », apprend-on dans les colonnes de Paris Match, ce 7 mai. Ses projets après son année passée à Matignon, Jean Castex n’en parle pas. Sa préoccupation du moment reste, encore est toujours, sa loyauté envers le chef de l’État : « Lui attend de passer ‘en douceur’ le relais au successeur nommé par Emmanuel Macron ».

En attendant, le haut fonctionnaire installe « sa famille dans un appartement à Paris. Ses deux filles cadettes sont scolarisées à Paris » et « s’est mis en tête de répondre lui-même aux nombreuses lettres de remerciement qu’il reçoit des Français ». Pas attendu à Matignon, l’ex « Monsieur Déconfinement » a « épaté » certains de ses ministres. « Il a beaucoup donné avec une énergie qui m’épate », confie Richard Ferrand, président de l’Assemblée Nationale. Selon un ministre, Jean Castex a « redéfini les critères du rôle du Premier ministre en termes de complémentarité dans un quinquennat ». Contrairement à ses prédécesseurs qui décrivaient Matignon comme « l’enfer », le compagnon de Sandra Ribelaygue a « kiffé » son mandat.

>> PHOTOS – Qui sont les figures politiques pressenties pour le poste de Premier ministre ?

Ce qu’a prévu de faire Jean Castex après son mandat à Matignon

Ce qui ne l’a pas empêché de respecter la tradition républicaine en annonçant sa démission et celle de son gouvernement quelques heures avant l’élection d’Emmanuel Macron. « Après cette réélection, dans les jours qui suivent, comme le veut la tradition, je présenterai ma démission et celle du gouvernement au président de la République. Je suis de ceux qui pensent qu’une impulsion nouvelle après la réélection du président doit être trouvée », avait-il annoncé sur les ondes de France Inter. À ses proches collaborateurs, il avait donné quelques indications sur ses projets une fois l’élection présidentielle passée : « Moi, après l’élection présidentielle, c’est fini. Je vais me reposer pendant six mois, et je réfléchirai à la suite après ».

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet